mercredi 1 août 2018

Les rappeurs Booba et Kaaris en garde à vue après une bagarre à l'aéroport d'Orly

Dans les vidéos diffusées sur les réseaux sociaux par des passagers, on voit des hommes échanger des coups de poing et de pied entre les rayons d'une boutique de duty free et dans les couloirs de l'aéroport, très fréquenté en cette période estivale. Alors que des passagers déambulent dans le hall avec leurs chariots à bagages, une rixe soudaine entre un groupe d'hommes semble provoquer d'abord la surprise puis la crainte de certains passagers qui s'éloignent vivement de la scène. Treize personnes ont au total été interpellées... [Lire la suite]
Posté par Redekker à 21:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
mercredi 1 août 2018

Le Parlement adopte définitivement le projet de loi asile-immigration

Le Parlement a définitivement adopté, par un ultime vote de l'Assemblée, le projet de loi asile-immigration qui a fait l'objet de plusieurs mois de controverses. Le texte a été adopté par 100 voix contre 25 et onze abstentions. La majorité LREM-Modem a voté pour, la droite et la gauche contre pour des raisons opposées. Comme lors des lectures précédentes, un certain nombre de députés de la majorité se sont abstenus (8 LREM et 3 Modem), une Modem votant contre. En réduisant notamment les délais pour déposer une... [Lire la suite]
mercredi 1 août 2018

Électricité, gaz, encadrement des loyers... Ce qui change au 1er août

En plein cœur de l'été le mois d'août n'échappe pas à bon nombre de changements. Parmi eux l'encadrements des loyers, une baisse des tarifs de l'électricité, une hausse pour le gaz, rémunérations des nourrices, fin du remboursement de médicaments pour la maladie d'Alzheimer... voilà notamment ce qui change au 1er août 2018. La rémunération des nourrices sera revalorisée : le salaire minimum brut augmente légèrement, il passe de 9,98 euros brut par heure à 10,21. Pour les  infirmières... [Lire la suite]
mercredi 1 août 2018

Benalla : Philippe accuse l'opposition «d'alimenter les populismes et les théories du complot»

Auditionné à l'Assemblée nationale dans le cadre du débat sur les motions de censure de gauche et de droite, le Premier ministre Edouard Philippe a reproché à l'opposition de voir la main du gouvernement dans une affaire, selon lui, individuelle. Montant à la tribune tel un boxeur ovationné, avant même de prendre la parole, par les députés LREM, le Premier ministre Edouard Philippe s'est montré particulièrement offensif envers l'opposition le 31 juillet à l'Assemblée nationale, où étaient débattues les deux motions de... [Lire la suite]