Gendarmerie Franche-Comté

La mère de famille de 46 ans soupçonnée d'avoir poignardé et tué sa fille de 11 ans le 20 août à Dampierre (Jura) a succombé trois jours plus tard à un accident vasculaire cérébral survenu lors de son hospitalisation après les faitsrapporte France Bleu Besançon.

Cette infirmière, âgée de 46 ans, avait été retrouvée dans une mare de sang à son domicile de Dampierre. Selon les premiers éléments de l'enquête, elle avait tenté de mettre fin à ses jours en s'ouvrant les veines, après avoir mortellement poignardé sa petite fille de 11 ans, et blessé plus légèrement son autre fille de 20 ans, qui avait pu donner l'alerte.

Elle n'a pas survécu à l'opération

Hospitalisée au CHU de Besançon après avoir perdu beaucoup de sang, la mère de famille a fait un accident vasculaire cérébral le jour de son admission à l'hôpital. Opérée trois jours plus tard, elle n'a pas survécu.

Avec le décès de l'infirmière, l'action du ministère public s'éteint. Les enquêteurs n'ont pu à aucun moment l'entendre pour tenter de comprendre les raisons de son passage à l'acte. Il n'y aura pas de procès.

Le 27/08/2018

Franceinfo