Mélenchon 3

La rencontre "improvisée" ce samedi entre le chef de file de La France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon, député des Bouches-du-Rhône  et qui fut, il faut le rappeler continuellement parlementaire du PS durant trois décennies et le président de la République et son aplaventrisme total devant ce dernier en dit long sur les convictions profondes du "premier opposant", cette baliverne que voudrait faire avaler aux français une presse aux abois.

Le matin même, Jean-Luc Mélenchon n'avait pourtant pas de mots assez rudes pour fustiger le Chef de l'Etat Emmanuel Macron  "Le plus grand xénophobe qu'on ait, c'est quand même lui, monsieur le président de la République française, qui vient de faire voter une loi dans laquelle il est prévu qu'on peut tenir en centre de détention des familles, enfants compris, pendant 95 jours" et le soir, comme un gentil toutou à la mode LREM, le même Jean-Luc Mélenchon, s'excuse presque d'être dans l'opposition, fait le guide touristique et nie avoir tenu les propos notés ci-dessus. juste concède t-il " peut-être une légère exagération marseillaise..."

Cette sortie marseillaise ajustement été dénoncée entre particulier par la présidente du RN Marine Le Pen  avec ces mots "Mélenchon premier opposant à Emmanuel Macron ? Même Macron n'y croit pas" prouve s'il y avait besoin que le mouvement qui s'oppose réellement à la politique de déconstruction de notre pays n'est autre que le Rassemblement National qui, additionné par ses alliés au plan européen,et même national (j'en suis personnellement favorable) pourra bouleverser la politique voulue et menée par la Commission européenne grâce à une victoire aux élections europénnes de mai prochain.

Ce week end, Les Républicains de leur côté se sont rassemblés en ordre dispersé, les uns autour du maire de Bordeaux, les LREM compatibles, certains, indécis avec la présidente de la région Ile-de-France et enfin, d'autres autour du président du mouvement...

L'électorat de droite, déboussolé, se retrouvera probablement avec nos propositions et notre programme.

Clairement, l'opposition à la politique mactroniste se nomme bien RN.

GS