Police Commissariat

Les temps sont difficiles pour les chauffeurs de bus, victimes d’incivilités et de violences quasi quotidiennes. Alors que la RATP a entamé une procédure disciplinaire contre l’un de ses chauffeurs qui avait giflé jeudi 13 septembre un collégien qui l’avait forcé à freiner brusquementFrance Bleu rapporte ce lundi qu’un autre conducteur de bus est décédé après avoir été roué de coups par deux individus sous les yeux de ses enfants.

« Ils se sont acharnés sur lui »

Les faits se sont déroulés vers 18h30, samedi 15 septembre, sur le parking d’un centre commercial situé à , en Indre-et-Loire, alors que ce quadragénaire marié et père de famille n’était pas sur son temps de travail. C’est à la suite d’une banale histoire de place de parking, justement, que le chauffeur de bus a été pris à partie par deux individus, visiblement très remontés. Roué de coups sous les yeux de ses enfants et de plusieurs témoins, qui ont dit avoir assisté à un « déchainement de violence », l’homme a été laissé inconscient par ses agresseurs, succombant à ses blessures quelques heures plus tard. Ses deux assaillants, deux frères âgés de 21 et 24 ans, ont quant à eux été interpellés.

« Ils se sont acharnés sur lui, même à terre. J’entends encore les cris des enfants. Je ne dors plus. C’était horrible », a confié un témoin à France Bleu. Déplorant « une affaire des plus lamentables », le procureur de la République de Tours (Indre-et-Loire) a annoncé que les deux agresseurs, déjà connus de la police pour des affaires de vols et escroquerie, allaient être présentés à un juge d’instruction pour coups mortels en réunion. Le parquet va demander leur placement en détention. Ils risquent jusqu’à 15 ans de réclusion criminelle.

Le 17/09/2018

Valeurs Actuelles