Enseigne Police 2

La ville d’Angoulême a été ce mercredi le théâtre d’une violente agression. Une trentaine de jeunes, armés "de battes de battes de baseball et de sabres" ont attaqué un bus de la société des transports du GrandAngoulême, régie des transports en commun de la cité, rapporte Sud Ouest. Selon les premières avancées de l’enquête, les assaillants voulaient s’en prendre à d’autres passagers.

Toujours selon le média régional, le chauffeur de bus, 26 ans, fraîchement embauché sur cette ligne, a alors actionné "sa pédale de détresse", permettant aux passagers de descendre par la porte avant en toute sécurité. Dans le même temps, les portes arrière du bus étaient bloquées.

"Le bus est reparti jusqu’à l’arrêt Collège avec les vitres des portes arrière brisées. Le bus a été changé à l’arrêt Leclerc et le conducteur relevé", rapporte un porte-parole de la compagnie.

A l’arrivée de la police, les agresseurs étaient dispersés, et aucune interpellation n’a eu lieu. Après une réunion de crise ce jeudi, les chauffeurs de la ville ont refusé de reprendre leur service.  

Par Hugo Septier le 27/09/2018

BFM-TV