lundi 2 octobre 2017

Les islamistes, eux, ne se voilent pas la face

Causeur Par André Versaille * le 02/10/2017 Le déni relatif à l’islamisme peut aller très loin. De crainte d’être traités de racistes, on a vu en Angleterre des services sociaux et policiers laisser un réseau de prédateurs sexuels perdurer pendant des années. Comme le rapporte Philippe Bernard, correspondant du Monde à Londres, à Rotherham, ville du nord-est de l’Angleterre, entre 1997 et 2013, quelque mille quatre cents mineurs, majoritairement des filles, ont été soumis à l’esclavage sexuel par « des gangs composés... [Lire la suite]