mardi 21 mars 2017

Matthias Fekl nommé ministre de l'Intérieur, en remplacement de Bruno Le Roux

Au lendemain des révélations sur l'emploi de ses filles comme collaboratrices parlementaires, Bruno Le Roux a souhaité "préserver l'action gouvernementale", en adressant sa démission au président de la République. "Je vois et j'entends le débat et les mises en cause que suscitent ces contrats (...) ponctuels et officiels", a ajouté l'ancien ministre de l'Intérieur, qui affirme cependant qu'ils étaient "conformes aux règles juridiques de l'Assemblée nationale", et qu'ils "correspondaient tous bien sûr à des travaux... [Lire la suite]
mardi 21 mars 2017

Les démissions de ministres dues à des affaires sous la présidence Hollande

M. Le Roux a quitté le gouvernement quelques heures après l'ouverture d'une enquête préliminaire du parquet national financier sur l'emploi de ses filles, lycéennes puis étudiantes, comme collaboratrices parlementaires quand il était député. Jérôme Cahuzac Le 19 mars 2013 le ministre du Budget Jerôme Cahuzac est contraint à la démission trois heures après l'annonce par le Parquet de Paris de l'ouverture d'une information judiciaire pour blanchiment présumé de fraude fiscale. M. Cahuzac niait depuis plusieurs mois être détenteur... [Lire la suite]
mardi 21 mars 2017

Bruno Le Roux embauchait lui aussi ses filles à l'Assemblée nationale

Bruno Le Roux, ministre de l'Intérieur, qui, fin janvier, sur le "dossier Fillon" mis en lumière par une presse acérée, communiquait à envie sa façon de voir les choses (les emplois de proches comme assistants parlementaires devraient selon lui être interdits) se voit aujourd'hui convoqué par Bernard Cazeneuve et, risque bel et bien, de se voir démissionné : Monsieur Le Roux lorsqu'il était député de Seine-Saint-Denis a fait faire pas moins de 24 contrats d'assistants à ses deux filles qui alors étaient mineures... "Tous les... [Lire la suite]
samedi 18 mars 2017

Attaque d'Orly : Cazeneuve s'énerve contre...Marine Le Pen

Ce matin un individu de 39 ans,  Zyed Ben Belgacem, qui était connu par les services qui suivent cela pour radicalisation islamiste -il fréquentait notamment des islamistes lors de l'un de ses nombreux passages en prison (!)- a attaqué une patrouille de militaires de l'opération Sentinelle dans l'enceinte de l'aéroport d'Orly en leur criant, après avoir violemment aggripé l'une des soldats "posez vos armes, je suis là pour mourir par Allah. De toutes façons il va y avoir des morts"... Lors de son meeting cet après-midi à... [Lire la suite]
samedi 18 mars 2017

Deux hommes égorgés hier à Paris : que faisait encore en France le Tunisien fiché S mis en cause ?

Communiqué du Front National du 18/03/2017 L’individu qui hier, à Paris, a égorgé son frère et son père est un ressortissant tunisien, fiché S pour radicalisation islamiste par les services de renseignement. Quelle que soit la motivation de son acte barbare et meurtrier, il est invraisemblable que la France conserve sur son sol des étrangers fichés S. Notre droit souverain, et notre devoir vis-à-vis du peuple français, est de protéger la France de ces individus dangereux, pas de les accepter au risque qu’ils passent à l’acte. ... [Lire la suite]
jeudi 16 mars 2017

France: les autorités se préparent à un nouvel afflux de migrants

Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a visité ce mardi 14 mars le centre de premier accueil des migrants de la Porte de la Chapelle au nord de Paris, ouvert en novembre, qui propose un hébergement pendant 5 à 10 jours. Le centre frôle la saturation. Chaque matin entre 150 et 200 personnes se bousculent à l'entrée. Le ministre a promis qu'assez de places seraient ouvertes pour assurer la « fluidité » du centre parisien d'accueil des migrants, qui frôle la saturation alors que la pression migratoire... [Lire la suite]
dimanche 12 mars 2017

Marseille: une policière "sérieusement" blessée

Une policière marseillaise de la Brigade anti-criminalité (Bac) a été "sérieusement blessée" au visage samedi matin lors d'une interpellation, selon le ministère de l'Intérieur. L'équipage de police, qui intervenait dans le 8ème arrondissement de Marseille, à la suite d'un refus d'obtempérer, tentait de contrôler trois individus en état d'ébriété lorsque l'agression a eu lieu, selon un communiqué du ministère. "Ces derniers se rebellaient, deux d'entre eux agressant la policière en lui assénant de très violents coups de... [Lire la suite]
mercredi 8 mars 2017

Lycée Suger : remettre l’ordre républicain dans les banlieues doit être une priorité !

Communiqué de presse de Marine Le Pen du 08/03/2017 On apprend avec stupéfaction ce matin les très graves événements qui se sont déroulés à Saint-Denis hier matin, dans le lycée Suger puis en ville. Des dizaines de personnes ont provoqué un début d’émeutes dans l’établissement scolaire, victime de tensions et de violences depuis des mois. Le proviseur a préféré fermer et faire évacuer les locaux. Plusieurs départs d’incendie ont été constatés, des fumigènes lancés, un tir de mortier entendu. Les voyous ont continué à casser et... [Lire la suite]
jeudi 2 mars 2017

Un policier grièvement blessé, écrasé volontairement par un chauffard à Béziers

Un policier de la BAC de Béziers qui procédait à un contrôle mercredi soir a été sérieusement blessé, écrasé par une voiture qui tentait de prendre la fuite. Trois autres fonctionnaires ont été légèrement blessés. Ce mercredi soir les policiers de la BAC (brigade anti-criminalité) de Béziers repèrent une voiture suspecte sur un parking de la Devèze, des hommes qui procèdent manifestement à une transaction de drogue. Les policiers s'approchent en voiture, l'un d'eux, descend pour procéder au contrôle. Plusieurs personnes prennent... [Lire la suite]
dimanche 26 février 2017

Un climat antidémocratique grave et inquiétant se lève à l'approche de l'élection présidentielle

Communiqué de presse de David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen du 26/02/2017 A l’occasion du grand meeting de Marine Le Pen à Nantes ce dimanche, les milices violentes d’extrême-gauche ont saccagé la ville, attaqué des bus de militants patriotes venus écouter leur candidate, et blessé plusieurs membres des forces de l’ordre. Face à ces graves violences, la force de l’Etat ne s’applique pas, le Ministre de l’Intérieur est aux abonnés absents et ces casseurs bénéficient d’une impunité quasi-totale. Pire, ces faits... [Lire la suite]