vendredi 5 janvier 2018

Champigny: ni pardon, ni oubli

Causeur Par Gabriel robin, SG du CLIC le 03/01/2018 Violente, ultraviolente la banlieue de 2018. Qui se rend dans les cités dortoirs qu’on peut trouver à Champigny-sur-Marne, Grigny ou Pantin pour faire du tourisme ? On ne vit plus dans ces endroits que contraint, jamais par plaisir. Qu’on les appelle « territoires perdus de la République », « zones de non droit » ou « quartiers sensibles », les cités sont des zones périphériques où l’Etat n’est plus en capacité de garantir l’ordre public. ... [Lire la suite]
lundi 1 janvier 2018

Agression d'une policière à Champigny : l'urgence d'une réforme de la légitime défense des forces de l'ordre !

Communiqué de presse de Marine Le Pen, député du Pas-de-Calais, Présidente du Front National du 01/01/2018 Cette nuit, une soirée organisée à Champigny-sur-Marne (94) a dégénéré en véritable émeute urbaine. Des vidéos diffusées sur internet montrent une centaine d’individus, dont certains armés, renversant des voitures et s’en prenant au mobilier urbain. Plus grave encore, une vidéo montre l’agression d’une policière, au sol, isolée, par une quinzaine de voyous, la lynchant à coups de pied sans la moindre hésitation.Les cris de... [Lire la suite]
vendredi 21 novembre 2014

Réaction au départ du djihadiste, Mr Dos Santos

Communiqué de Gilles Parmentier, Secrétaire départemental du FNJ 94 du 19/11/2014 Ce mercredi 19 novembre 2014, il semblerait que le deuxième djihadiste “français”, ayant participé aux massacres de l’Etat Islamique diffusés dimanche dernier, soit M. Dos Santos originaire de Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne), âgé d’à peine 22 ans. Si l’identification en cours est certifiée, cela montre une fois de plus l’échec très grave des politiques menées par l’UMPS, et aussi par le parti communiste -puisque la ville de Champigny est dirigée... [Lire la suite]
lundi 30 décembre 2013

Chennevières : un chauffeur RATP agressé au Bois-l'Abbé, son bus incendié

    Un bus RATP articulé de la ligne 208 a été incendié ce dimanche soir dans le quartier du Bois-l'Abbé, en lisière de Chennevières et de Champigny (Val-de-Marne). Trois malfaiteurs auraient mis le feu au véhicule, au niveau de la villa Normandie, peu après 20 heures. Ils ont également roué de coups le chauffeur du bus, qui souffre de diverses blessures dont des brûlures aux jambes.  Son pronostic vital n'est toutefois pas engagé.  Les quelques occupants du bus sont... [Lire la suite]
samedi 9 novembre 2013

Les collabos donnent de la voix

L’extrême gauche manifestait hier (Note BYR : jeudi)  en fin d’après-midi à Champigny (Val-de-Marne) aux abords de la salle où  un Jean-Marie Le Pen en grande forme était  venu soutenir le lancement de la campagne de la liste municipale menée par Jean-Marie Rougier. Le PC, le Parti de Gauche, le NPA, la CGT,  Solidaires et Snuipp avaient raclé les fonds de tiroir pour réunir péniblement environ 200 de leurs salariés, permanents et cadres  pour  beugler des slogans haineux, dénier aux Français le... [Lire la suite]
mercredi 6 mars 2013

Dealers délogés, dealers arrêtés, mais dealers libérés…

Philippe Randa Par Philippe Randa le 06/03/2013 Il y a comme cela des juxtapositions d’événements qui donnent à réfléchir. Si le hasard existait, cela simplifierait tout… mais le hasard n’existant pas, il faut bien dire que deux articles parus dans Le Figaro de ce jour sont particulièrement significatifs de l’état de la sécurité en France. Le premier est titré « Nanterre : ils délogent des dealers de leur immeuble »… soit l’action menée par des locataires d’une résidence des Hauts-de-Seine : lassés d’assister au trafic qui... [Lire la suite]
vendredi 1 mars 2013

Dix dealers présumés libérés par erreur : la police s'indigne

Le Figaro Par Jean-Marc Leclerc le 01/03/2013 L'erreur de calendrier d'un juge a conduit à relâcher les membres présumés d'un important réseau de drogue du Val-de-Marne. La police s'indigne. «Désolant!» La réaction du Syndicat des commissaires de la police nationale ne s'est pas fait attendre. Jeudi, comme l'a révélé RTL, le tribunal correctionnel de Créteil a remis en liberté dix dealers présumés, à la suite d'une erreur de procédure d'un juge d'instruction. Le magistrat a fait une confusion entre deux dates dans le calendrier... [Lire la suite]