jeudi 19 juillet 2018

Pour lutter contre les vins espagnols "francisés"

Question écrite  de Louis Aliot, député des Pyrénées-Orientales du 17/07/2018 M. Louis Aliot attire l'attention de M. le secrétaire d'État, auprès du ministre de l'Europe et des affaires étrangères, sur le problème des vins rosés espagnols « francisés ». Alertée par des viticulteurs français lors de l'année 2015, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a enquêté pendant deux ans sur les vins rosés espagnols « francisés ».  Il apparaît que des millions... [Lire la suite]
mardi 5 juin 2018

Réouverture de l’usine Lactalis de Craon

Communiqué de presse de Jean-Lin Lacapelle, Vice-président du groupeRassemblement National au Conseil régional d’Ile-de-France du 05/06/2018 L’usine Lactalis située à Craon d’où le scandale sanitaire avait éclaté en décembre 2017 ouvre de nouveau ses portes aujourd’hui. Pour rappel, la présence de salmonelle avait été détectée dans cette usine et des milliers de produits contaminés avaient été commercialisés librement par les enseignes de Grande Distribution qui n’avaient pas respecté les procédures de « retrait de produit », trop... [Lire la suite]
jeudi 22 février 2018

Communiqué de presse de Jean-Lin Lacapelle, Vice-président du groupe FN au Conseil Régional IDF du 22/02/2018

La DGCCRF (direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) vient de conclure à l’issue de ses investigations que l’enseigne de Distribution Intermarché a enfreint la loi en pratiquant la revente à perte. En effet, fin janvier, des promotions allant jusqu’à -70% étaient proposées dans les supermarchés de l’enseigne provoquant des scènes de bousculade ahurissantes. Ces promotions portaient sur différents produits de grande marque très emblématiques comme Nutella ou Pampers. Cette exception... [Lire la suite]
mardi 30 janvier 2018

Intermarché : après le Nutella, une promotion sur les couches crée l'émeute

Mardi matin, de nouvelles scènes de bousculades ont eu lieu dans des magasinsIntermarché qui poursuivent l'opération "Les quatre semaines les moins chères de France". C'est cette opération qui avait déjà donné lieu à des scènes d'émeute, la semaine dernière, pour du Nutella. Cette fois, l'opération promotionnelle visait des couches Pampers et du café moulu Carte Noire, rapporte Le Parisien.  Des femmes en train de se battre Au Mans, dans la Sarthe, à Lambes-lez-Douai, dans le Nord et à Metz, en Moselle, de... [Lire la suite]
mardi 28 avril 2015

Grande distribution et guerre des prix : quand l’Etat veut, il peut !

Communiqué de Steeve Briois, Vice-président aux exécutifs locaux, Maire d’Hénin Beaumont et député français au Parlement européen du 28/04/2015 La direction générale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes (DGCCRF) a assigné un groupement de distribution en raison de soupçons concernant d’éventuelles pratiques abusives dans ses relations commerciales avec des fournisseurs de l’industrie agro-alimentaire. Les soupçons portent notamment sur des demandes de garantie de marge de 3.5% sur certains produits... [Lire la suite]
lundi 6 mai 2013

Projet de loi Consommation : des lacunes inquiétantes

FN Communiqué de Leif Blanc, délégué national à la ruralité, l’agriculture et l’environnement du 06/05/2013 Présentée par Pierre Moscovici et Benoît Hamon comme une réponse aux abus induits par la LME du précédent gouvernement (et salué comme telle par plusieurs acteurs agricoles majeurs), le projet de loi Consommation ne nous semble pas apte à rééquilibrer les relations entre l’agroalimentaire et l’agriculture d’un côté, et la grande distribution de l’autre. La mise en place d’amendes administratives en cas de retards de... [Lire la suite]
samedi 6 avril 2013

DGCCRF : soutien de Marine Le Pen

FN Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National du 06/04/2013 Marine Le Pen s’inquiète du démantèlement de la DGCCRF, en cours depuis l’absurde réforme Sarkozy de 2008 et de l’affaiblissement continu de ce service pourtant indispensable à la sécurité des consommateurs français. La réduction de 15% des effectifs en cinq ans était parfaitement irresponsable, au moment où la multiplication des scandales sanitaires et alimentaires exigerait au contraire un renforcement des contrôles et de la sécurité. ... [Lire la suite]