mardi 13 septembre 2016

Alstom : Belfort sera ville morte le 24 septembre

La ville touchée par l'annonce du transfert de l'usine par le groupe ferroviaire se mobilise. 400 emplois sont en jeu.  Damien Meslot (Les Républicains) a appelé à une opération "Belfort ville morte" samedi 24 septembre à 14 heures. Il demande à "l'ensemble des habitants de se réunir autour des élus et des organisations syndicales", et aux commerçants de baisser leur rideau pendant une heure. Hier soir, quelques centaines de personnes ont manifesté à Belfort. Un appel à manifester jeudi 15 septembre  ... [Lire la suite]
jeudi 8 septembre 2016

Catastrophique ! l'usine Alstom de Belfort ferme ses portes !

Alors que le président de la République (dont une future candidature est rejetée par 88 % des Français selon un sondage publié hier) nous répète, et il le fera probablement encore aujourd'hui, que "ça va mieux", on apprends que la société Alstom désire "transférer" entre 400 et 500 emplois de l'usine de Belfort, en raison , selon la direction du groupe que "la charge de travail va baisser de 30% d'ici 2018 en raison de la baisse des commandes et des projets d'investissements" dans la construction ferrovière, sur le site alsacien de... [Lire la suite]
dimanche 17 janvier 2016

Le Modem expulsé de son local dans le Territoire de Belfort

Dans un communiqué, le président du Modem 90, Christophe Grudler, dénonce les méthodes du député-maire (LR) de Belfort Damien Meslot qui aurait expulsé "manu militari – et sans aucun droit -" le Modem de son siège départemental. Mobiliers et archives auraient même disparu. Face à ce qu'il considère comme "une atteinte à la démocratie, une entrave à la liberté d’association et une discrimination politique", Christophe Grudler a porté plainte pour vol auprès du Procureur de la République de Belfort. Il a également saisi le... [Lire la suite]
lundi 30 mars 2015

Le Jura, le Doubs et le Territoire-de-Belfort passent à droite. La Haute-Saône résiste

En Franche-Comté, la droite a ravi dimanche à la gauche les départements du Doubs, du Jura et du Territoire-de-Belfort à l'issue du second tour des départementales. Seul le département de la Haute-Saône reste acquis au Parti socialiste. Dans les quatre départements de la région, les électeurs ont été légèrement plus nombreux à se déplacer pour le second tour que pour le premier tour. Le Front National, qui s'était qualifié pour le deuxième tour dans 50 dans 62 cantons de Franche-Comté, n'a remporté aucun... [Lire la suite]
mardi 2 septembre 2014

Un quartier sensible de Belfort privé de bus en soirée

  En raison de jets de projectiles à répétition sur des véhicules de transports en commun de la ville, la circulation des bus Optymo a été interrompue en soirée jusqu'à nouvel ordre dans le quartier sensible des Résidences à Belfort. Dès 20h désormais, les bus du réseau Optymo font demi-tour à l'entrée du quartier. La mesure est entrée en vigueur ce lundi et se poursuivra "tant que notre matériel et notre personnel ne seront pas en sécurité", a déclaré à l'AFP Marc Rovigo, directeur du Syndicat mixte des transports en... [Lire la suite]
jeudi 27 mars 2014

Belfort ou la guerre des gauches

A Belfort, à trois jours du second tour des élections municipales où vont s'affronter Damien Meslot (UMP), Etienne Butzbach (PS), Bastien Faudot (MRC) et le frontiste Marc Archambault, la guerre est déclarée -la semaine passée c'était plutôt entre les candidats UMP et FN- entre les socialistes et les chevènementistes... En effet, le PS belfortain qui avait empoché la ville en 2012 avec l'intégration en son sein du maire Butzbach (ex-MRC) a appelé aujourd'hui le retrait de la liste MRC conduite par Bastien Faudot à... [Lire la suite]
mercredi 26 mars 2014

Marc Archambault en lice à Belfort avec trois autres candidats

A Belfort, le candidat du FN-RBM Marc Archambault (12,02 % ) s'alignera dimanche 30 mars sur la ligne de départ du second tour des élections municipales avec trois autres candidats puisque le Modem Christophe Grudler s'est retiré et a appelé au vote UMP. Les électeurs auront donc à choisir entre Damien Meslot, le député UMP (33,27 %), le candidat du PS , le maire sortant Etienne Butzbach (21,38 %), celui du MRC Bastien Faudot (10,92 %) et le candidat frontiste.
jeudi 20 mars 2014

Nouvelle plainte du Front National contre l’UMP à Belfort

  Et de deux. Hier, le candidat du Front National à Belfort, Marc Archambault, avait déposé plainte contre son concurrent UMP, le député Damien Meslot, pour « utilisation irrégulière » des panneaux d’affichage. Rebelotte aujourd’hui. Le Front National dépose une nouvelle plainte contre l’UMP, cette fois pour « dénonciation calomnieuse ». Hier après-midi, Damien Meslot a écrit hier au Procureur de la République pour l’informer qu’un des colistiers de Marc Archambault aurait... [Lire la suite]
mercredi 19 mars 2014

Belfort : nouvelle plainte contre le FN pour un candidat « forcé »

  Damien Meslot, député UMP et candidat à la mairie de Belfort, vient d’écrire au procureur de la République. Un Belfortain, Mr Gilles G.,  l’aurait contacté : il aurait été inscrit à son insu sur la liste Front National de Marc Archambault. Le candidat du FN nie les faits. Selon lui, ce candidat est adhérent au Front National. Aujourd’hui, en tout début d’après-midi, un homme serait venu à la permanence de Damien Meslot, le député UMP, pour lui signifier qu’il avait été inscrit à son insu sur la liste du FN. Il... [Lire la suite]
jeudi 13 mars 2014

Politiquement : aucune différence de fond entre Meslot et Butzbach !

Communiqué de Marc Archambault, tête de liste "Belfort Bleu Marine" du 12/03/2014 Si peu sûr de sa victoire à Belfort, Damien Meslot (UMP) aux abois, reprend sa sempiternelle rengaine : le vote FN serait « une bouée de sauvetage envoyée à Butzbach ». Venant d’un candidat UMP, cet argument est totalement risible. D’abord, parce nos compatriotes ont bien compris que si l’UMP et le PS se chamaillent en périodes électorales, ce n'est que sur la forme... Sur le fond (fiscalisme, immigration massive,... [Lire la suite]