lundi 1 octobre 2018

Crise aux urgences de Dijon : les élus du groupe Rassemblement National font bloc avec les grévistes !

Communiqué de presse de Julien Odoul, Président du groupe Rassemblement National-BFC, Conseiller régional du 01/10/2018 Un mouvement de grève illimitée commence ce lundi aux urgences du CHU de Dijon sur fond de réduction du personnel de nuit.La situation de l'Hôpital de Dijon est révélatrice des choix délétères du gouvernement qui mettent en danger la santé des Français. Alors que les recours aux urgences n’ont de cesse d’augmenter (+3% par an), le personnel médical sénior des urgences dijonnaises va être amputé d’un tiers à... [Lire la suite]
mercredi 4 juillet 2018

Dans l’Yonne, le centre 15 ne répond plus

Communiqué de Julien Odoul, président du groupe RN au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté et de Julien Guibert, Conseiller régional de l'Yonne du 04/07/2018 Lors de sa conférence de presse organisée lundi 2 juillet à Besançon, Pierre Pribile, directeur général de l’ARS, a présenté le projet régional de santé 2018-2028. Parmi d’autres mesures, il a annoncé la fermeture du Centre d’appel d’urgence d’Auxerre et son transfert à Dijon d’ici 5 ans au plus tard.La mobilisation des professionnels de santé et des élus locaux... [Lire la suite]
lundi 2 juillet 2018

Marie-Guite Dufay soviétise la Région Bourgogne Franche-Comté

Communiqué de presse de Julien Odoul, Président du groupe RN au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, Membre du Bureau National du Rassemblement National du 02/07/2018 Marie-Guite Dufay a peur du Rassemblement National et cela commence à se voir. Lors de l’Assemblée plénière des 28 et 29 juin 2018, la présidente socialo-macroniste de la Région Bourgogne Franche-Comté a transformé l’hémicycle dijonnais en Soviet suprême dans le but de museler sa seule véritable opposition, incarnée par les élus du groupe RN. Du début à la... [Lire la suite]
vendredi 25 mai 2018

Suite à l'agression de Dijon

Publication de Julien Odoul, Président du groupe Front National au CR de Bourgogne-Franche-Comté du 25/05/2018 Pour avoir porté un décolleté, une femme a été insultée et frappée en gare de Dijon par deux migrants afghans installés à Dole.  Je rappelle que la majorité socialo-macroniste de Bourgogne Franche-Comté et leurs alliés de la droite ont voté le versement de 1,8 million d’euros depuis 2016 pour loger, nourrir, intégrer, donner des cours de français à ces sauvages...  Ces individus n’ont qu’un projet : nous... [Lire la suite]
mercredi 16 mai 2018

Contre le démantèlement de l’offre de soin en Bourgogne Franche-Comté : mobilisation générale le 18 mai devant l’ARS !

Communiqué de presse deJulien Odoul, Président du groupe  Front National au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, Membre du Bureau National du 18/05/2018 Depuis plusieurs mois, l’Agence régionale de santé (ARS) multiplie les annonces de fermeture de services hospitaliers sur l’ensemble des huit départements de Bourgogne Franche-Comté. Sans une bribe de concertation, la santé des habitants est sacrifiée sur l’autel de la rentabilité la plus inhumaine. Face à une technocratie aveugle et sourde aux besoins vitaux des... [Lire la suite]
jeudi 8 février 2018

Un migrant viole un quinquagénaire en gare de Dijon : expulser, c’est protéger !

Communiqué de Sylvie Beaulieu, SD du FN de Côte-d'Or, Vice-présidente du Front National BFC du 08/02/2018 Le journal Le Bien Public nous révèle qu’un homme de 52 ans a été frappé et violé par un migrant en gare de Dijon durant la nuit de lundi à mardi. Cet énième scandale paru dans la presse régionale nous confirme que le « vivre-ensemble » avec les immigrés clandestins est un « vivre en enfer » pour les Français. Il devient donc impératif de réagir. A l’échelle régionale, il faut arrêter l’appel d’air suscité par les... [Lire la suite]
lundi 5 février 2018

Un enfant a été retrouvé étouffé à son domicile à Saint-Rémy en Saône-et-Loire

Un garçon de huit ans a été retrouvé mort étouffé dans la nuit de dimanche 4 à lundi 5 février 2018, à Saint-Rémy (Saône-et-Loire), chez lui, dans une maison d'un lotissement. Aux alentours de 1h30, la mère du petit garçon a appelé les secours, expliquant que son enfant avait été tué au cours d'un cambriolage. Sur place, les secours n'ont pu que constater le décès de l'enfant, étouffé avec un sac plastique sur la tête.Une autopsie doit être pratiquée mardi après-midi pour préciser les... [Lire la suite]
lundi 22 janvier 2018

Le groupe Front National de Bourgogne Franche-Comté soutient les surveillants pénitentiaires

Communiqué du groupe Front National au CR de Bourgogne-Franche-Comté du 22 janvier 2018 En réaction aux agressions islamistes de Vendin-le-Vieil, Mont-de-Marsan, Tarascon et Borgo, les personnels pénitentiaires manifestent depuis la semaine dernière pour soutenir leurs collègues blessés et dénoncer leurs conditions de travail. Les surveillants rejoints par une partie des directeurs d’établissement pointe du doigt le laxisme des gouvernements successifs face au traitement des détenus radicalisés, la surpopulation carcérale,... [Lire la suite]
mercredi 30 août 2017

Le grand remplacement à la cantine

La décision du Tribunal administratif de Dijon rendue ce lundi constitue un véritable tremblement de terre. Il s’agissait d’une affaire opposant la ville de Châlons-sur-Saône à la Ligue de défense judiciaire musulmane. Cette dernière voulait des menus sans porc dans les écoles de la ville. Inimaginable, simple provocation, évoquait-on en haut lieu. La presse régionale avait même regretté que la Ligue musulmane, par cette action en justice, vouée à l’échec, vienne alimenter les fantasmes du FN. Mais contre toute attente, le... [Lire la suite]
samedi 26 août 2017

Cantines de Chalon : le rapporteur public souhaite le retour des plats de substitution au porc

Le tribunal administratif de Dijon a jugé ce vendredi sur le fond le dossier des menus de substitution à la cantine de Chalon. Un sujet qui fait polémique depuis que le maire de Chalon, Gilles Platret, a annoncé aux parents en 2015 sa volonté de ne plus proposer de plat de remplacement aux écoliers dès lors que du porc était au menu. Après de nombreux épisodes (décisions en référé, avis du Défenseur des droits...), le rapporteur public a demandé lors de l'audience de ce jour l'annulation de la décision du conseil municipal de... [Lire la suite]