samedi 5 mai 2018

Manifestation du 5 mai : les Français n’accepteront pas une nouvelle fois que l’autorité de l’Etat soit bafouée

Communiqué de presse du Front National du 05/05/2018 Quatre jours après les scènes de guérilla et les exactions violentes commises par les milices gauchistes des black Blocs, la France insoumise et l’extrême gauche organisent à Paris une manifestation intitulée la « fête à Macron ». Les Français, encore choqués par les images de violence qui ont émaillé la manifestation du 1er mai, ne sauraient accepter une fois encore, une fois de trop, que des bandes organisées, dont la violence est le seul moyen d’expression sèment le chaos et... [Lire la suite]
jeudi 3 mai 2018

Scènes de guérilla à Paris le 1er mai : toute la lumière doit être faite sur les événements

Communiqué de presse de Sébastien Chenu, Député du Nord du 03/05/2018 Mardi 1er mai, de très graves violences ont eu lieu en marge du cortège syndical avec pour bilan une trentaine de commerces vandalisés, une quinzaine de véhicules dégradés et des blessés, dont un CRS touché dans le dos par un jet de pavé. Ces agissements inacceptables, qui ont donné, une image déplorable de la France à l’étranger, sont notamment l’œuvre de « black blocs », ces milices d’extrême-gauche parmi les plus violentes qui ont fait du saccage de... [Lire la suite]
mercredi 2 mai 2018

Question écrite de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais, sur la dissolution des milices d’extrême gauche

M. Bruno Bilde interroge M. le ministre d’État, ministre de l’Intérieur sur les violences et les actes de vandalisme qui ont émaillé la manifestation du 1er mai à Paris. En marge du traditionnel défilé, 1 200 individus issus de groupuscules d’extrême gauche ont semé la dévastation sur leur passage, saccageant notamment un restaurant McDonald’s, une concession automobile Renault, des commerces et brisant un grand nombre de vitrines. Ces dernières années, les mouvances radicales et violentes, anarchistes et gauchistes, ont pris la... [Lire la suite]
mercredi 2 mai 2018

La Horde des voyous

La manifestation du premier mai avait pourtant bien démarré. Jusqu’à Austerlitz. Et ce fut le chaos : un millier d’ultras de gauche et autres casseurs patentés  commodément définis dans l’anglicisme fourre-tout « black-blocs » s’est déchaîné. Le McDonald d’Austerlitz et quelques commerces alentour ont eu le temps d’être saccagés avant que les forces de l’ordre daignent intervenir. Confiné sur les ponts d’Austerlitz et Charles de Gaulle, les casseurs ont ensuite promené la police entre la rue de Bercy et... [Lire la suite]
mercredi 2 mai 2018

Lettre à Valérie Pécresse lui demandant d’aider d’urgence les commerçants victimes des violences du 1er mai

Communiqué de presse de Wallerand de Saint Just, président du groupe FN à la Région île-de-France du 02/05/2018 Madame la présidente, ce mardi premier mai, comme il est de coutume désormais lors de quasiment chaque manifestation dans la capitale, des milices organisées d’extrême gauche ont littéralement saccagé un certain nombre de commerces parisiens, en particulier dans le 13e arrondissement de la capitale, aux abords du Pont d’Austerlitz. Ces violences, devenues coutumières du fait de leur impunité et de la complicité tacite de... [Lire la suite]
mercredi 2 mai 2018

La seule révolution qui vaille

  La convergence des luttes?  Ce 1er mai s’est signalé par la faiblesse  numérique des différents défilés syndicaux,  démobilisation qui s’accentue chaque année davantage. A Paris même, le chiffre très faiblard de 20 000 manifestants a été avancé, les syndicats s’étant de toute façon fait voler la vedette par les 1200 black blocks et autres antifas qui se sont livrés à des dégradations de magasins et du mobilier urbain d’une ampleur jamais atteinte ces dernières années. C’est heureux,  une... [Lire la suite]
mardi 1 mai 2018

Quand le Lider Maximo Mélenchon n'assume pas...

Jean-Luc Mélenchon nous explique ce soir dans un tweet que les auteurs des dégradations et des véritables combats de rue menés contre les forces de l'ordre dans les rues de la capitale en marge du défilé des syndicats sont "Sans doute des bandes d’extrême droite", suivez mon regard... Le moins que l'on puisse dire c'est que Jean-Luc Mélenchon, député LFI de Marseille, n'assume pas vraiment sinon ses amitiés du moins les connections idéologiques qu'il y a assurément entre lui et ses amis et les casseurs vétus de noir qui ont... [Lire la suite]
dimanche 29 avril 2018

Des artistes organisent une manifestation contre Emmanuel Macron

  Vendredi 27 avril, une cinquante d’artistes et d’intellectuels, dont Didier Porte, Juliette, Romane Bohringer, Éric Fassin, ont appelé dans les colonnes de Libération et sur le site Regards à se mobiliser le 5 mai prochain contre la politique « libérale et autoritaire » d'Emmanuel Macron. Mettre à mal «une politique au service des puissants» « Voilà bientôt un an qu’un nouveau président a été élu à la tête de l’Etat. Depuis, une fois de plus, les inégalités sociales et territoriales s’aiguisent, les... [Lire la suite]
mardi 24 avril 2018

La gauche vent debout contre les Identitaires

Boulevard Voltaire Par Georges Michel,  le 23/04/2018 Ils n’ont rien cassé, rien tagué, rien salopé. On peut même imaginer qu’ils ont ramassé les détritus de leur pique-nique. Ils n’ont pas bloqué la voie publique. Ils n’ont emmerdé personne qui allait au turbin ou voulait rentrer dans sa banlieue après une journée de travail. Ils ne portaient pas de cagoules. Ils ne comptaient pas s’accaparer un terrain qui ne leur appartenait pas. Il est vrai qu’ils ont l’outrecuidance de penser qu’ils sont encore chez eux en France. ... [Lire la suite]
lundi 16 avril 2018

Notre-Dame-des-Landes : Mad Max en Pays-de-la-Loire

L'Incorrect Par Gabriel Robin le 15/04/2018 Les images qui arrivent de Notre-Dame-des-Landes sont tout bonnement insupportables. Quelques dizaines d’individus semi-clochardisés occupent illégalement des terres qui ne leur appartiennent pas, défiant l’Etat et la population locale. Et pourtant, certains courants de l’opinion, parfois même de droite, trouvent le moyen de défendre ces zozos nuisibles et désocialisés, qui vivent dans la crasse la plus totale, dans des bidonvilles sordides faits de bric et de broc depuis lesquels ils se... [Lire la suite]