jeudi 6 octobre 2016

"Cette décision est un désaveu de l'institution judiciaire", estime le général radié de l'armée Christian Piquemal

Christian Piquemal avait participé à une manifestation non-autorisée à Calais contre la politique migratoire, le 6 février 2016. Arrêté à ce moment-là, il avait été traduit en justice puis relaxé par le tribunal de Boulogne-sur-Mer. Général de corps d'armée, ancien parachutiste et ancien commandant de la Légion étrangère entre 1994 et 1996, il est à présent radié des cadres de l'armée, par un décret signé par le chef des armées, qui n'est autre que le président de la République."Cette décision est un désaveu de l'institution... [Lire la suite]
mercredi 5 octobre 2016

Le général Piquemal radié des cadres de l'armée !

Décidément tout va de mal en pis dans notre pays ! Le général de corps d'armée Christian Piquemal, ancien chef de corps du 3ème régiment étranger d'infanterie, ancien commandant de la Légion étrangère  qu'il dirigera de 1994 à 1999, vient de se voir radié des cadres de l'armée. Comme l'indique Le Figaro la décision a "été prise par un décret du 23 août signé par le président de la République, le premier ministre et le ministre de la Défense"... "Si son grade ne peut lui être retiré, le port de son uniforme lui est en revanche... [Lire la suite]
jeudi 26 mai 2016

Migrants : le général Piquemal relaxé après une manifestation interdite à Calais

Le général Piquemal, ancien patron de la Légion étrangère, a été relaxé jeudi 26 mai par le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). L'homme de 75 ans avait été interpellé le 6 février, à Calais, lors d'une manifestation contre les migrants, qui était interdite par la préfecture. Lors de ce rassemblement, organisé à l'appel du mouvement extrémiste et xénophobe Pegida, plusieurs dizaines de personnes s'étaient regroupées lançant des slogans hostiles aux migrants et aux étrangers. Trois prévenus condamnés à... [Lire la suite]
mercredi 11 mai 2016

Le général Piquemal sera jugé jeudi à Boulogne-sur-Mer

Agé de 75 ans, l'ancien grand patron de la Légion étrangère de 1994 à 1999 est poursuivi pour "organisation d'une manifestation interdite sur la voie publique" et "participation sans arme à un attroupement qui ne s'est pas dissout après sommation de se disperser". Les deux délits sont passibles de, respectivement, six mois de prison et 7.500 euros d'amende et un an de prison et 15.000 euros d'amende. Organisé à l'appel du mouvement islamophobe Pegida, le rassemblement avait attiré une centaine de personnes, qui avaient scandé des... [Lire la suite]
jeudi 10 mars 2016

Gilbert Collard : Piquemal dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas

Exprimer votre mécontentement sur l’action ou l’inaction du gouvernement peut vous coûter assez cher. Le général Christian Piquemal est presque persona non grata aujourd’hui en France après avoir tenu un discours patriotique lors du rassemblement à Calais le 6 février. Maintenant il risque d’être mis à la retraite. C'est au moins ce que demande le ministre de la défense Jean Yves le Drian, en personne. Un mois après l'arrestation de l'ancien commandant de la Légion étrangère Piquemal, l'armée de Terre est saisie pour qu'un conseil... [Lire la suite]
lundi 7 mars 2016

Le Drian réclame que le général Piquemal soit mis à la retraite

Poursuivi pour avoir participé à une manifestation anti-migrants interdite, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a demandé que le général Christian Piquemal, ancien patron de la Légion étrangère, soit mis à la retraite. Le ministre a saisi l'armée de terre afin qu'un conseil de discipline exclue le gradé de la deuxième section - statut des officiers généraux qui ne sont plus en activité, mais toujours à la disposition de l'armée - et le mette en retraite, a-t-on indiqué lundi dans son entourage. Un rassemblement d'extrême... [Lire la suite]
vendredi 4 mars 2016

Migrants : la lettre ouverte de trois généraux à François Hollande

Ils interpellent le président de la République sur sa «responsabilité» face à cette «zone de non-droit» qu'est ­devenue Calais. «Vous ne pouvez pas vous dérober à vos devoirs», écrivent-ils. Christian Piquemal n'est plus le seul général à sortir de sa réserve pour s'indigner de la situation migratoire à Calais. Interpellé le 6 février par les forces de l'ordre alors qu'il manifestait aux côtés du mouvement d'extrême droite Pegida France, puis placé en garde à vue et désormais dans l'attente de son procès le 12 mai, l'ancien... [Lire la suite]
samedi 20 février 2016

Manifestation pro-Piquemal interdite à Calais: 4 interpellations

Quatre manifestants réputés d'extrême droite ont été interpellés, selon les autorités locales, pour avoir bravé une interdiction préfectorale de se rassembler pour "la défense des Calaisiens", samedi dans la cité portuaire bordée par un camp de quelque 4.000 migrants. Cent cinquante policiers, CRS et agents de la Sécurité publique répartis en une quinzaine de cars, avaient été déployés en ville pour empêcher le déroulement de cette initiative. Ces manifestants, des ex-légionnaires ou parachutistes, voulaient initialement tenir un... [Lire la suite]
mercredi 17 février 2016

La préfecture du Pas-de-Calais interdit une manifestation de soutien au général Piquemal

La Voix du Nord rapporte que « la préfecture du Pas-de-Calais a indiqué qu’elle interdisait le rassemblement de samedi en soutien au général Piquemal et aux Calaisiens ». Arguant d’un « risque d’affrontements entre la mouvance ultra droite et la mouvance ultra gauche », la préfecture du Pas-de-Calais a interdit ce mercredi matin le rassemblement de soutien au général Piquemal et aux Calaisiens, qui devait avoir lieu samedi prochain au stade du Souvenir. La préfecture s’est expliquée dans un... [Lire la suite]
dimanche 7 février 2016

Calais: la capitulation de l'État, la révolte et la haine

L'auteur ou les auteurs de cet article ne sont en rien membres du Front National, du Rassemblement Bleu Marine ou d'un autre mouvement de cette famille de pensée politique -à ma    connaissance- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici. Le Figaro Par Alexis Théas le 07/02/2016 Pendant que le président de la République apparaissait sur France 2 à la mi-temps de France-Italie pour commenter le match de rugby de samedi, le naufrage de Calais se poursuivait. Une manifestation d'une... [Lire la suite]