vendredi 14 mars 2014

FN-UMP : l'ombre des faux policiers

  Marine Le Pen annonçait une plainte « imminente » (notre édition de mercredi). C’est désormais chose faite par l’intermédiaire de l’avocat du FN, Wallerand de Saint-Just. Lequel intervient dans cette sombre histoire au profit de la tête de liste frontiste à Montbéliard, Sophie Montel. Une personne est nommément visée par la procédure dont est désormais saisie la procureure de Montbéliard, Thérèse Brunisso : Gilles Maillard. Le FN accuse en effet ce colistier de la candidate UMP à la mairie de Montbéliard, Marie-Noëlle... [Lire la suite]
jeudi 13 mars 2014

Montbéliard : une plainte déposée contre les manœuvres frauduleuses dont a été victime la liste FN « Montbéliard Bleu Marine »

Communiqué de Sophie Montel, tête de liste "Montbéliard Bleu Marine" du 13/03/2014 Mercredi 12 mars, une plainte a été déposée par mon avocat, Me Wallerand de Saint Just, auprès du Procureur de la République de Montbéliard sur le fondement de l’article L. 116 du code pénal en raison des « manœuvres frauduleuses visant à altérer la sincérité du scrutin » dont a été victime la liste Front National à Montbéliard. Cette plainte s’appuie notamment sur plusieurs témoignages écrits, qui ont été joints au... [Lire la suite]
mercredi 12 mars 2014

Face à l'UMP, le FN porte plainte

À chaque jour, son feuilleton. Or, à moins de deux semaines du 1er tour des municipales, la riposte s’organise d’autant plus fermement que la pression monte. À Montbéliard où la justice, interpellée par un candidat UMP, a ouvert une enquête pour définir si oui ou non deux candidatures de la liste FN, portée par Sophie Montel, s’avèrent abusives (notre édition d’hier), la contre-attaque provient aujourd’hui de Paris, depuis le siège du parti frontiste. Jointe hier par nos soins, Marine Le Pen annonce un dépôt de plainte «... [Lire la suite]
mardi 11 mars 2014

FN-UMP, l'affaire empoisonnée

À Montbéliard, la justice enquête sur de présumées fausses déclarations de candidatures au sein de la liste Front National. L’affaire fait d’autant plus de bruit que le parti de Marine Le Pen est en cause ailleurs… Une chose est sûre, et c’est probablement la seule dans cette affaire ayant agité le bureau politique du FN, hier à Paris : tout cela n’est pas purement le fruit du hasard. À écouter Gilles Maillard, cependant, tout part d’une rencontre fortuite au cours d’une opération de porte-à-porte menée par ce colistier de la... [Lire la suite]