samedi 11 août 2018

Grenoble: Génération identitaire demande "Justice pour Adrien" lors d'une manifestation

Il y avait eu une marche blanche mercredi, mais le rassemblement de ce week-end à la mémoire d'Adrien Perez, jeune homme de 26 ans poignardé à mort fin juillet devant une boîte de nuit de Meylan, dans l'agglomération grenobloise, a pris une tournure nettement plus politique. Une centaine de jeunes gens se revendiquant du mouvement d'extrême droite Génération identitaire a en effet manifesté devant le palais de justice de Grenoble, au cri de "justice pour Adrien". Vêtus de t-shirts à l'effigie du jeune homme,... [Lire la suite]
dimanche 5 août 2018

Mort d’Adrien Perez : la famille crie sa douleur, la droite dénonce le laxisme de l'Etat

Dans la nuit du 28 au 29 juillet, Adrien Perez a été mortellement poignardé devant une boîte de nuit alors qu’il tentait de défendre son ami agressé. Ses parents dénoncent le climat de violence dans le pays, la droite le laxisme de l'Etat. Adrien Perez, 26 ans, est mort dans la nuit du 28 au 29 juillet, poignardé en plein cœur, alors qu’il tentait de défendre son ami agressé par un groupe composé de trois individus à la sortie du «Phoenix», une boîte de nuit située à Meylan, près de Grenoble. Hospitalisé après avoir eu le... [Lire la suite]
vendredi 3 août 2018

Adrien Perez : connaître le nom des auteurs

L'Incorrect Par Gabriel Robin le 03/08/2018 Ce fait divers n’en est pas un : il est un symptôme de plus de l’ensauvagement de la société. Combien de jeunes sont-ils tombés pour un regard de travers ou une cigarette refusée ? Combien de filles ont été agressées parce qu’elles avaient eu le malheur de porter une jupe trop courte, ou, tout simplement, d’être trop séduisante ? L’histoire d’Adrien évoque le cruel souvenir de celle de Marin, handicapé à vie après avoir tenté de sauver un couple des griffes de ce qu’il faut... [Lire la suite]
vendredi 3 août 2018

Meurtre d’Adrien Perez : le grand silence des bien-pensants !

L'auteur ou les auteurs du présent article ne sont en rien membres du RN, ou d'un mouvement de cette famille politique -à la connaissance du BYR- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici Boulevard Voltaire Par JP Favre Bernadac le 03/08/2018 Du sang, des larmes et le silence, ce silence assourdissant de la bien-pensance qui équivaut à un crachat sur la dépouille d’un jeune homme. Mais commençons par le début : Adrien Perez, pour son anniversaire, samedi soir 28 juillet, invite des amis à... [Lire la suite]
mardi 29 mai 2018

"Grenoble, nous avons un problème"

  A l'image de l'ensemble de ceux qui dans le monde politico-journalistique n'hésitent pas à faire des amalgames entre un acte de bravoure individuel et la majorité des clandestins qui, eux, ne sont -jusqu'à preuve d'un hypothétique contraire- pas des héros, le maire de Grenoble, l'écologauchiste Eric Piolle vient encore une fois de signaler l'irrespect profond de ce genre de personnage par rapport aux lois de la République lorsque ces dernières ne vont pas dans le sens souhaité. Donc, le premier édile de la préfecture de... [Lire la suite]
mardi 22 mai 2018

CRS agressés à Grenoble: "Un collègue a perdu connaissance, il était gravement touché"

Une dizaine de CRS ont été agressés lundi soir à Grenoble dans l'Isère, à proximité de la caserne où ils résident, par une quarantaine d’individus casqués. Une voiture a également foncé sur les CRS. Quatre d’entre eux ont été blessés et les agresseurs leur ont volé des cartes bleues et des téléphones portables. "Hier soir aux alentours de 19h30, alors que nous étions en repos en civil et que nous rentrions sur notre lieu de casernement, la CRS 47 de Grenoble, nous avons été pris à partie par une trentaine-quarantaine... [Lire la suite]
Posté par Redekker à 19:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
vendredi 6 avril 2018

Nordahl Lelandais explique la mort de Maëlys par un coup asséné au visage

Nordahl Lelandais, mis en examen pour le meurtre de Maëlys, a expliqué la mort de la fillette par un coup qu'il lui aurait porté au visage, alors qu'elle paniquait après l'avoir suivi dans sa voiture, a-t-on appris vendredi de sources concordantes. D'après la version que l'ancien maître-chien de 35 ans a livrée lors de son audition par les juges d'instruction grenoblois, le 19 mars, l'enfant de 8 ans, rencontrée lors d'une soirée de mariage fin août à Pont-de-Beauvoisin (Isère), serait montée dans sa voiture pour aller... [Lire la suite]
vendredi 30 mars 2018

Pas de panique, ceci n’est pas un attentat…

Boulevard Voltaire Par Georges Michel le 30/03/2018 « Nous ne sommes pas dans une affaire de terrorisme, très clairement », a déclaré le procureur de la République de Grenoble. Nous voilà rassurés. Le jeune Anouar N., qui a foncé jeudi au volant d’un véhicule sur un groupe de militaires de Varces, dans l’Isère, n’est pas un terroriste. « On n’est pas dans une tentative d’homicide, plus dans les violences avec arme », a-t-il ajouté. C’est vrai, ça, lorsque quelqu’un tente de renverser volontairement des... [Lire la suite]
jeudi 30 novembre 2017

Affaire Maëlys : le suspect mis en examen pour meurtre

Nordahl Lelandais, le principal suspect dans l'affaire de la disparition de Maëlys, neuf ans, a été mis en examen pour "meurtre précédé d'un autre crime" à l'issue de son audition par trois juges d'instruction jeudi, a indiqué le procureur de Grenoble, Jean-Yves Coquillat. Il était jusque-là poursuivi pour "arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire de mineur".  Le suspect continue de nier Le procureur s'exprimait au terme de la première audition du suspect par les trois juges d'instruction, qui... [Lire la suite]
Posté par Redekker à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
mercredi 8 novembre 2017

Incendie à la gendarmerie de Meylan (Isère) : huit hommes interpellés

Huit hommes ont été interpellées dans le cadre de l'enquête sur l'incendie volontaire à la gendarmerie de Meylan, en Isère, le 26 octobre, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier. Un coup de filet dans le milieu de la délinquance et non au sein de la mouvance extrême-gauche initialement suspectée. "Ces hommes ont un profil de droit commun ; la piste de l'ultra gauche semble s'éloigner", a indiqué une source proche du dossier, tout en relevant que l'enquête est loin d'être bouclée. Des interpellations à Meylan, La... [Lire la suite]