dimanche 24 janvier 2016

Sombre avenir pour EDF

EDF va supprimer 5% de ses effectifs et céder plus de 10 milliards d’euros d’actifs d’ici à trois ans. Alors que l’État lui demande de sauver Areva. Au tour d'EDF d'être plongée dans la crise. L'année 2015 avait vu le fabricant de centrales nucléaires Areva frôler la faillite en annonçant près de 5 milliards d'euros de pertes. Et 2016 sera l'année du tournant pour EDF, qui va devoir apprendre à vivre comme une entreprise privée. L'électricien a annoncé jeudi 3.350 suppressions de postes en France et prévoit plus de 10... [Lire la suite]
mardi 19 janvier 2016

Attaque du commissariat : la famille de l'assaillant va porter plainte pour homicide volontaire

Ses proches n'en démordent pas : Tarek Belgacem est une victime et non un terroriste. BFMTV annonce mardi que la famille de l'homme tué le 7 janvier devant un commissariat de Paris va porter plainte contre X pour homicide volontaire. Selon son entourage, il voulait "faire ses papiers" Il y a dix jours, deux personnes présentées comme ses parents s'en prenaient aux autorités françaises. "La France a tué mon fils, je veux les droits de mon fils et rien d'autre!", lançait sa mère sur une radio tunisienne. Selon son... [Lire la suite]
jeudi 14 janvier 2016

Attentats de Paris : le kamikaze de Saint-Denis a été identifié

Le procureur de Paris, François Molins, a annoncé jeudi que le kamikaze qui s'était fait exploser le 18 novembre dernier dans un appartement de Saint-Denis, quelques jours après les attentats de Paris, a été identifié. Il s'agit de Chakib Akrouh, un homme âgé de 25 ans né "en Belgique et de nationalité belgo-marocaine", précise le communiqué. "Cette identification résulte de la comparaison génétique entre le profil génétique extrait sur le kamikaze et celui de la mère de Chakib Akrouh", est-il également indiqué. Huit des... [Lire la suite]
samedi 9 janvier 2016

Attaque d'un commissariat à Paris : "La France a tué mon fils"

Un papier retrouvé sur lui comportait le drapeau de l'Etat islamique et une revendication manuscrite. Pour autant, des Tunisiens, qui se présentent comme des proches de l'assaillant du commissariat du 18e arrondissement, tué jeudi matin à Paris, affirment que l'homme n'était pas en lien avec des groupes extrémistes. "Pourquoi ont-ils tué mon fils? Il est allé (au commissariat) pour son passeport. Mon fils n'a rien (fait), c'est moi qui lui ai dit de rentrer. Je lui ai dit 'je vais être opérée à la main et je veux te voir'", a... [Lire la suite]
lundi 4 janvier 2016

L'Arabie saoudite rompt ses relations diplomatiques avec l'Iran

La mise à mort samedi du cheikh saoudien Nimr Baqer al-Nimr, opposant virulent au pouvoir à Ryad, a suscité de violentes critiques de l'Iran, mais aussi des manifestations lors desquelles l'ambassade saoudienne à Téhéran a été incendiée au cocktail molotov dans la nuit de samedi à dimanche, et le consulat saoudien attaqué dans la ville de Machhad (nord-est de l'Iran). Une quarantaine de personnes ont été arrêtées. En réaction à ces violences, l'Arabie saoudite a annoncé dimanche la rupture de ses relations diplomatiques avec... [Lire la suite]
Posté par Redekker à 13:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
samedi 2 janvier 2016

Attaque de Valence : des "images de propagande djihadiste" sur l'ordinateur du forcené

Le comportement est celui "d'un individu solitaire". L'homme qui a foncé vendredi sur des militaires, devant la mosquée de Valence, n'avait pas de motivation terroriste, d'après les premiers éléments. La "piste terroriste est actuellement écartée", a indiqué le procureur de la République. "Le parquet (antiterroriste) de Paris a estimé qu'il n'y avait pas matière à retenir sa compétence en l'état des vérifications et des perquisitions", a déclaré Alex Perrin, au cours d'une conférence de presse. Le parquet de... [Lire la suite]
mardi 29 décembre 2015

Déchéance de nationalité : opposés au projet du gouvernement, des militants socialistes saisissent la Haute autorité du PS

"Il en va de nos principes". Des militants PS ont annoncé, lundi 28 décembre, avoir saisi la Haute autorité éthique du parti à propos du projet d'extension de la déchéance de nationalité et des récentes déclarations de Manuel Valls. Le projet de réforme constitutionnelle, adopté par le Conseil des ministres le 23 décembre et examiné à l'Assemblée à partir du 3 février, "a déclenché une réaction forte et légitime au sein du parti et bien au-delà dans toute la gauche", écrivent les auteurs de cette saisine. Ils... [Lire la suite]
lundi 28 décembre 2015

En 2016, le FN cherchera des ralliements et pourquoi pas un nouveau nom

    Après ses défaites aux élections départementales et régionales, le Front National s'interroge sur sa stratégie. Marine Le Pen doit convoquer le bureau politique du parti en séminaire fin janvier ou début février pour définir ses priorités en 2016 et préparer le lancement de sa campagne présidentielle. À l'ordre du jour, la recherche de nouveaux ralliements, le discours sur l'euro et l'économie, et le planning d'un éventuel changement de nom, hypothèse qui revient en force chez les cadres du FN. "Cette... [Lire la suite]
mardi 22 décembre 2015

Le gouvernement renonce à la déchéance de nationalité, assure Taubira depuis l'Algérie

C'est dans un entretien accordé à la radio algérienne Chaîne 3 que la ministre de la Justice Christiane Taubira a affirmé mardi qu'il n'y aurait pas d'extension de la déchéance de nationalité. Cette mesure n'a pas été retenue dans le projet de réforme constitutionnelle que doit présenter le gouvernement mercredi. Le gouvernement fait marche arrière. Il n'y aura donc pas d'extension de la déchéance de nationalité pour les binationaux nés français condamnés pour acte de terrorisme, comme l'appelait François Hollande lors... [Lire la suite]
dimanche 20 décembre 2015

Simeoni, le nouveau leader de la Corse : "On a un pays à construire…"

Amnistie des prisonniers, discours en corse, refrain sur l’indépendance… Alors qu’à Paris certains s’étranglent, le nouvel homme fort de l’île de Beauté, Gilles Simeoni, joue la carte de l’apaisement. Le cœur encore meurtri par les attentats de novembre et les yeux rivés sur les résultats du Front National, le "continent" vient de découvrir cette semaine, ébahi, que la Corse s'était donnée aux nationalistes. Moins de deux ans après avoir évincé la dynastie Zuccarelli de la mairie de Bastia, Gilles Simeoni, 48 ans, connu... [Lire la suite]