lundi 22 avril 2013

Claude Bartolone reçoit des menaces de mort

Yahoo actualités Le 22/04/2013 Paris.Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a reçu lundi matin un courrier de menaces de mort contenant de la poudre à munition l'enjoignant de reporter le vote autorisant le mariage homosexuel, prévu mardi, ont annoncé ses services. La lettre d'une page, qui porte au dos la mention "explosifs, exceptionnellement sans allume-feu", demande à Claude Bartolone de "surseoir au vote définitif mardi" du projet de loi. Elle a été ouverte par le service de déminage Elle est signée d'un... [Lire la suite]
jeudi 28 mars 2013

Qui veut la peau de Roger Gentil ?

Philippe Randa Par Philippe Randa le 28/03/2013 Décidément, on ne sait plus très bien différencier les innombrables séries policières de la télévision des tout aussi innombrables rebondissements judiciaires de la vie politique française… Ainsi donc, le juge Gentil, passé de l’anonymat à la médiatisation – telle la France en 1981 de l’obscurité à la lumière(1) – pour avoir mis en examen l’ancien président Nicolas Sarkozy, fait l’objet de menace de mort. Par courrier reçu dont l’enveloppe contenait, outre « des menaces... [Lire la suite]
vendredi 22 mars 2013

Réaction de Marine Le Pen à la mise en examen de Nicolas Sarkozy

FN Communiqué de presse de Marine Le Pen, présidente du Front National du 22/03/2013 Marine Le Pen prend acte de la mise en examen de Nicolas Sarkozy dans le cadre de l’affaire Bettencourt. S’ils étaient avérés, les faits qui motivent l’enquête du juge Gentil seraient particulièrement graves, puisqu’il s’agirait d’un abus de faiblesse sur une femme âgée et diminuée, dans le cadre du financement illégal d’une campagne électorale. Toujours présumé innocent, Nicolas Sarkozy ne peut en revanche en aucun cas rester membre du... [Lire la suite]
jeudi 21 mars 2013

Nicolas Sarkozy mis en examen pour abus de faiblesse dans le cadre de l'affaire Bettencourt

L'Express Le 21/03/2013 Nicolas Sarkozy est mis en examen ce jeudi soir pour abus de faiblesse, selon son avocat Thierry Herzog, dans le cadre de l'affaire Bettencourt. Il a quitté ce jeudi peu avant 22h le palais de justice de Bordeaux, où il a été entendu dans la journée.  Dénonçant une décision "incohérente sur le plan juridique, et injuste", son avocat "saisira en conséquence immédiatement la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Bordeaux pour former un recours et pour demander la nullité, notamment de cette... [Lire la suite]