mardi 13 décembre 2016

L’inquiétant M. Fillon

Carnet d'Espérances Par Marine Le Pen le 13/12/2016 François Fillon, par une tribune publiée ce jour dans Le Figaro, tente d’éteindre l’incendie que son projet santé a allumé et que ses lieutenants ont nourri de manière continue. Tentant de nuancer ses propos, en enfonçant des portes ouvertes, et sans contredire les déclarations polémiques de ses proches, cette vraie-fausse reculade pose plus de questions qu’elle n’en règle. En réalité, M. Fillon suscite encore plus d’inquiétudes qu’il n’en dissipe. Prenons les problèmes que... [Lire la suite]
lundi 12 décembre 2016

Avec François Fillon, gare au rhume !

Communiqué de presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National du 12/12/2016 Ce lundi matin, Jérôme Chartier, proche de François Fillon s’est laissé à quelques confidences inquiétantes sur le projet santé de son candidat, mettant sur le même plan la prise en charge du rhume et ce qu’il appelle avec mépris la « médecine de confort ». Rappelons que l’OMS définit la santé comme « un état de complet bien-être physique, mental et social, ne se limitant pas à une absence de maladie ». Alors que Mme Stoppa-Lyonnet,... [Lire la suite]
jeudi 24 octobre 2013

« Insécurité culturelle » : « Seul le FN assume l’importance de la question identitaire »

L’époque est aux révisions déchirantes et à l’abandon des certitudes et des catéchismes assenés jusqu’alors avec aplomb aux Français comme aux autres peuples européens. Frits Bolkestein, ancien commissaire européen et ancien président du parti libéral néerlandais VVD, membre du très mondialiste club Bildelberg, était jusqu’alors surtout connu pour la directive de dumping social, de libéralisation des services portant son nom. Elle actait la destruction des droits sociaux nationaux, en ce quelle prévoyait de permettre aux entreprises... [Lire la suite]
mercredi 17 juillet 2013

Le PS veut contrer le FN sur le terrain économique

La sortie de l'euro ? "D'une extrême gravité." Laisser penser qu'on pourrait faire du protectionnisme ? "D'une extrême gravité." Les critiques adressées par le président de la République au Front national lors de son allocution du 14 Juillet n'ont pas porté sur la dangerosité d'un parti "antidémocratique", comme Jacques Chirac et François Mitterrand avaient l'habitude de le désigner, mais bien sûr la crédibilité du programme économique de la formation de Marine Le Pen qui tente pourtant de s'imposer... [Lire la suite]