mercredi 13 septembre 2017

Gérald Darmanin envisage de quitter Les Républicains pour adhérer à La République en marche

Depuis son entrée au gouvernement en tant que ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin s’éloigne tous les jours un peu plus de sa famille politique d’origine, Les Républicains (LR). Selon une information de L’Express du 13 septembre, confirmée par Paris Match, l’ancien protégé deXavier Bertrand envisage carrément d’adhérer à La République en marche (LREM). L'actuel président de lafédération LR du Nord ne passera même pas par la case "Les Constructifs". "Alors que les Constructifs, venus de la droite et du... [Lire la suite]
samedi 29 juillet 2017

Plus-values de Pénicaud : ayant vu le cours de l'action Danone, Castaner estime qu'elle "n'a pas fait une bonne affaire"

Muriel Pénicaud est de nouveau dans l'embarras. En cause : une importante plus-value boursière alors qu'elle était directrice générale des ressources humaines chez Danone. La ministre du Travail aurait, selon les révélations de L'Humanité du 27 juillet, réalisé une plus-value d'environ 1,129 million d'euros, en 2013, alors que le licenciement de 900 personnes chez Danone avait fait bondir le cours de l'action du groupe. Interrogé à ce sujet lors du compte-rendu du Conseil des ministres, ce vendredi 28 juillet, le porte-parole du... [Lire la suite]
vendredi 17 mars 2017

François Hollande sait qui va gagner l'élection présidentielle : "ce sera Macron"

François Hollande s'y connaît en élection présidentielle. Il en a même gagné une. Alors que le premier tour de celle de 2017 se profile, l'actuel chef de l'État porte tout naturellement un regard intéressé sur ce suffrage auquel, cette fois, il ne concourt pas. Et il sait déjà qui va l'emporter et le remplacera, en mai, à l'Élysée. Cité par M Le Magazine du Monde, en kiosques vendredi 17 mars, François Hollande donne son pronostic. Et celui-ci est clair : "Ce sera Macron." Exit François Fillon, empêtré dans ses affaires et... [Lire la suite]
dimanche 12 mars 2017

Présidentielle: vers un débat télévisé Le Pen - Macron ?

Bientôt un débat, Marine Le Pen - Emmanuel Macron? Alors que la présidente du FN et le champion d'En marche! sont au coude-à-coude en tête des intentions de vote, le JDD révèle qu'un débat télévisé entre les deux favoris de l'élection présidentielle serait dans les cartons. Joint par Le Lab, l'entourage des deux candidats confirment l'information. Marine Le Pen pose cependant une condition: le débat ne doit pas être organisé par la chaîne BFMTV, que la candidate accuse de favoritisme à l'égard de l'ancien ministre de l'Economie.... [Lire la suite]
mercredi 28 septembre 2016

Le député PS Christophe Borgel invective l'eurodéputé FN Nicolas Bay : "Il va se taire le roquet ?"

Chaude ambiance sur le plateau "Ça vous regarde" sur LCP, ce lundi 26 septembre. Non pas en raison d'une température particulièrement élevée, mais plutôt d'un débat sur l'accueil des migrants organisé en présence du député PS Christophe Borgel, de l'eurodéputé FN Nicolas Bay et de Pierre Henry, directeur de l'association France Terre d'Asile. Les trois hommes vont s'invectiver pendant de longues minutes. La tension monte rapidement entre le parlementaire du FN, qui n'hésite pas à couper la parole pour dérouler les éléments... [Lire la suite]
jeudi 1 septembre 2016

Jean-Marie Le Guen, ce ministre socialiste pour qui le PS est un peu "déjà mort"

RIP - Ci-gît le Parti socialiste. Heure du décès : 21h13 le 31 août 2016. C'est Jean-Marie Le Guen, ministre socialiste de son état, qui enfonce le premier clou officiel dans le cercueil de son propre parti. Vallsiste et tenant de l'aile droite du PS au sein du Pôle des réformateurs, le secrétaire d'État en charge des Relations avec le Parlement plaide, en ce moment funeste et sur BFMTV, pour "que la gauche se dépasse", afin de "rassembler le camp républicain" au sein d'une "nouvelle offre politique" qui aura pour but de... [Lire la suite]
jeudi 15 octobre 2015

David Pujadas justifie les conditions posées par Marine Le Pen pour participer à "Des Paroles et des Actes"

Ça devient une manie : à chaque fois que Marine Le Pen est invitée sur le plateau de Des Paroles et des Actes, certains accusent la rédaction de France 2 d'être complaisante avec la présidente du Front National. Et d'accéder à chacune des directives de la cheffe frontiste. Ce fut le cas lors du dernier passage de Marine Le Pen, en avril 2014. Cela l'est à nouveau en ce mois d'octobre 2015, quelques jours avant le prochain numéro de DPDA, le 22 octobre. En cause cette fois-ci, un article de L'Obs en date du 7 octobre. On y... [Lire la suite]
samedi 15 août 2015

Symbole de l'électorat FN à reconquérir pour Nicolas Sarkozy, Madeleine n'est "pas, pour l'instant, conquise"

  C'est le profil d'électeur que Nicolas Sarkozy cherche absolument à reconquérir : des personnes ayant voté pour lui en 2007 avant de se tourner vers Marine Le Pen en 2012. Depuis que le président de Les Républicains a reçu Madeleine dans son bureau en mai 2015, il l'invoque à tout bout de champ, comme lors de son interview à Valeurs Actuelles début août.  En effet, Madeleine, Marseillaise de 63 ans, avait interpellé Nicolas Sarkozy sur RTL le 24 mars en lui reprochant son "mépris du Front... [Lire la suite]
samedi 8 août 2015

Précisions sur le film Love, et l’entretien avec le Lab d’Europe 1

Par Gabriel Robin, Secrétaire général du CLIC le 07/08/2015 Le Lab d’Europe 1 a publié des extraits d’une conversation entre Sylvain Chazot et moi-même. Longue conversation d’à peu près vingt minutes, durant laquelle j’ai pu expliquer pourquoi il me paraissait nécessaire d’interdire le film Love aux moins de 18 ans. La retranscription sommaire de l’entretien ne me paraissait pas à même de dévoiler l’intégralité de ma pensée, relative à la micro polémique autour du film Love. Voici, en quelques points, les éléments essentiels à... [Lire la suite]
vendredi 31 juillet 2015

Pour le député PS Alexis Bachelay, la proposition du FN David Rachline de faire travailler bénévolement des artistes ...

La proposition du maire FN de Fréjus David Rachline d'imposer aux artistes subventionnés par la ville de travailler bénévolement à l'accueil des enfants irrite franchement à gauche. La ministre de la Culture Fleur Pellerin elle-même y est allée de son petit commentaire, jeudi 30 juillet, estimant que la municipalité frontiste s'en prenait aux artiste parce qu'elle est "incapable d'organiser des activités périscolaires pour les enfants de sa ville". Une critique qui reste cordiale. Ce qui n'est pas vraiment le cas de celle... [Lire la suite]