jeudi 5 avril 2018

Politique du logement : précarité au 1er étage, nomadisme au 2e étage, vivre-ensemble à tous les niveaux

Communiqué de presse de Bruno Bilde et Ludovic Pajot, députés du Pas-de-Calais du 05/04/2018 L’une des principales caractéristiques d’Emmanuel Macron est son souci constant de mettre en œuvre son programme présidentiel et sa vision d’une France  nomade et déracinée. Ainsi, chaque projet de loi du gouvernement est guidé par cette idéologie de la déconstruction. Le projet de loi sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique (ELAN), présenté mercredi 4 avril en conseil des ministres, ne fait pas exception à la... [Lire la suite]
mardi 17 octobre 2017

Les offices HLM ont "beaucoup d'argent", selon Emmanuel Macron : "Si c'était vrai, ce serait merveilleux"

Lesoffices HLM disposeraient de "beaucoup d'argent", selon les propos d'Emmanuel Macron, dimanche 15 octobre lors de son interview télévisée. Invité de franceinfo, mardi 17 octobre, Christian Dupuy, maireLR deSuresneset président de Hauts-de-Seine Habitat, craint que le président de la République "n'ait eu des informations erronées de la part de Bercy". franceinfo : Les offices HLM ont "beaucoup d'argent", selon Emmanuel Macron. Est-ce vrai ? Christian Dupuy : Si c'était vrai, ce serait... [Lire la suite]
dimanche 15 octobre 2017

Baisse des APL pour les HLM : le logement minier menacé !

Communiqué de presse de Bruno Bilde, député du Pas-de-Calais du 15/10/2017 La baisse des APL ne frappe pas que les locataires, mais vise également les bailleurs sociaux. En effet, la prise en charge de la diminution des APL par les organismes HLM, risque de grever leur trésorerie d’une charge financière supplémentaire et ainsi hypothéquer le lancement de nombreux programmes de construction ou de réhabilitation. Cette décision inique, prise sans aucune concertation avec les acteurs du logement social, impactera les communes qui... [Lire la suite]
mercredi 13 septembre 2017

Les APL vont baisser de 60 euros pour les locataires HLM : Edouard Philippe assure qu'il n'y aura "aucun impact"

Après le flot de critiques subi suite à l’annonce de la baisse de 5 euros des APL pour 6,5 millions de ménages, le gouvernement va prendre le risque d'aller plus loin. C’est ce qu'a affirmé mercredi 13 septembre le Premier ministre Edouard Philippe, confirmant les informations de l'AFP et de L'Opinion. "L'objectif que nous nous fixons, c'est que pour ceux qui touchent les APL dans le logement social, il y ait une baisse des loyers du même montant que la baisse des APL. Aucun impact", a-t-il assuré sur France 2. Le gouvernement... [Lire la suite]
lundi 11 septembre 2017

«Bain de foule», vraiment ? Macron accueilli par des opposants à la baisse des APL à Toulouse

Visite contrastée pour Emmanuel Macron à Toulouse le 11 septembre. Si le président s'est offert «un bain de foule» à son arrivée, les associations pour le droit au logement retiennent le «peu de réponses claires» données par le chef de l'Etat. Emmanuel Macron est arrivé à Toulouse le 11 septembre pour présenter le volet social de sa réforme du logement. L'occasion pour les associations de l'interpeller sur sa politique en la matière. Selon l'Agence France presse, le président de la République s'est tout d'abord offert «un long... [Lire la suite]
mardi 1 août 2017

Passe Navigo, livret A, électricité... Ce qui change au 1er août

Chaque année, c'est la même chose. Le 1er août revient avec son lot de changements concernant notamment les tarifs réglementés. Du prix du gaz à celui du pass Navigo en passant par celui de l'électricité, Franceinfo fait le point sur ce qui va changer au 1er août. Baisse des tarifs réglementés du gaz Les tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie (ex-GDF Suez) baisseront de 0,8% pour trois millions de ménages à partir du 1er août, comme l'a proposé la Commission de régulation de l'énergie (CRE) qui décide chaque mois... [Lire la suite]
samedi 22 juillet 2017

Les APL baisseront de 5 euros par mois pour tous les bénéficiaires dès le 1er octobre 2017

    Les restrictions budgétaires continuent.  L'aide personnalisée au logement (APL) vadiminuer de 5 euros pour tous les bénéficiaires dès le 1er octobre prochain, annonce Matignon à France 2, samedi 22 juillet. Pour expliquer cette décision, le gouvernement avance que la baisse des APL avait été actée sous le quinquennat Hollande, mais que "rien n'avait été mis en œuvre".  "Il n'est, en revanche, pas question du tout de supprimer les APL", précise Matignon. Dès vendredi, LCI évoquait une possible... [Lire la suite]
mercredi 22 février 2017

Hayange : L’État socialiste impose la réouverture de l’Hôtel Central dédié aux migrants

Communiqué de Presse de Fabien Engelmann, Maire de Hayange, Conseiller Régional Grand Est du 22/02/2017 Il y a quelques temps, j’avais pris un arrêté ordonnant la fermeture de l’Hôtel Central, situé en centre-ville, pour des raisons de sécurité. Le propriétaire, que l’on peut qualifier de marchand de sommeil, utilisait la bienveillance du gouvernement socialiste envers les migrants et demandeurs d’asile pour faire son beurre et occuper un bâtiment miteux présentant de gros problèmes de sécurité. Suite à cette fermeture, quelques... [Lire la suite]
mardi 14 février 2017

Quand la France ne peut plus loger ses enfants...

Communiqué de Presse de Dominique Martin, Député européen – Commission Emploi et Affaires Sociales, Groupe Europe des Nations et des Libertés du 14/02/2017 Depuis 2012, la France multiplie les efforts budgétaires pour respecter au mieux l’un de ses droits fondamentaux (1) : le droit au logement décent. Les crédits du programme « hébergement et logement adapté » augmente chaque année pour atteindre 1.44 milliards d’euros en 2016 (2), les places en centre ont augmenté de 48%, le logement accompagné a progressé de 67% et les... [Lire la suite]
mardi 31 janvier 2017

Mal-logement : il est temps de prendre des mesures concrètes, pour les Français !

Par Marine Le Pen le 31/01/2017 Aujourd’hui, la Fondation Abbé-Pierre a rendu public son rapport sur le mal-logement. Le constat de la Fondation est alarmant : la crise du logement a atteint un paroxysme inquiétant. Plus de quinze millions de personnes sont désormais concernées par des difficultés, soit le quart de la population. Effort financier excessif, loyers ou charges impayés, précarité énergétique, surpeuplement, les visages de cette crise sont multiples. Je note avec inquiétude que 2 180 000 familles sont... [Lire la suite]