dimanche 30 août 2015

Université d'été du PS : un dîner électrique entre jeunes socialistes et dirigeants

Manuel Valls et plusieurs ministres se sont rendus samedi soir au traditionnel dîner avec les militants socialistes. Ils étaient près de 2.000 d'après le PS. Et parmi les militants, il y avait le MJS, le Mouvement des jeunes socialistes, dont certains sont connus pour être très à gauche. L'an dernier, certains militants avaient sifflé Manuel Valls pour sa petite phrase : "J'aime l'entreprise". Et cette année ils ont remis ça, mais il s'en sont pris à Emmanuel Macron cette fois. Dès le début du repas, une... [Lire la suite]
mardi 14 avril 2015

Une jeune socialiste française à Bruxelles, tout un symbole !

Communiqué de presse de Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse du 14/04/2015  Nous avons appris l’élection de Laura Slimani, actuelle Présidente du MJS (Mouvement des Jeunes Socialistes), à la présidence du YES européen (Young European Socialists). Le Front National de la Jeunesse tient à remercier mademoiselle Slimani pour cette clarification. En effet, alors que le MJS tient constamment un double discours, tantôt partisan de la politique gouvernementale, tantôt soi-disant « opposant »,... [Lire la suite]
vendredi 27 février 2015

Que le chômage se rassure, le MJS répond ... Aux Enfoirés !

  Communiqué de Presse de Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse du 27/02/2015 Les réactions outrées de Laura Slimani, Présidente du Mouvement des Jeunes Socialistes, suite à la sortie du dernier titre des Enfoirés, « Toute la vie », sont révélatrices d’une seule chose : le MJS n’a que faire des véritables problèmes auxquels sont confrontés les jeunes, en France. Alors que le chômage atteint des records jamais égalés chez les jeunes, que les conditions d’études se font de plus en... [Lire la suite]
dimanche 8 février 2015

Une année sabbatique pour tous les employés : la nouvelle farce du MJS

Communiqué de Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front National de la Jeunesse du 07/02/2015 Dans un entretien donné à Sud Radio, ce vendredi 06 février, la Présidente du Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS), Laura Slimani, a formulé l’étonnante proposition d’offrir une année sabbatique à l’ensemble des employés, pour enfin régler la question du chômage de masse en France. Quand le gouvernement de François Hollande a fait de l’emploi une véritable tragédie française, le MJS et sa présidente en font une farce ! Alors que... [Lire la suite]
vendredi 6 février 2015

Pour relancer l'emploi, la présidente des jeunes PS prône l'année sabbatique

Une proposition surprenante. Invitée de Sud Radio ce vendredi, la présidente des Jeunes Socialistes a prôné l'année sabbatique pour chaque salarié afin de contrer le chômage. Laura Slimani, pour qui "la seule manière de créer massivement de l'emploi ces dix dernières années, ce sont les 35 heures de Martine Aubry", estime que relancer l'emploi passe par une réduction du temps de travail. Et la socialiste d'avancer plusieurs manières pour réduire le temps de travail et permettre ainsi aux chômeurs d'accéder à l'emploi. "Il y a plein... [Lire la suite]
samedi 6 décembre 2014

Jeune et socialiste, le mariage impossible

Editorial de Gaëtan Dussausaye, Directeur national du Front national de la Jeunesse du 05/12/2014 Durant presque toute la seconde moitié du XXe siècle, la jeunesse se voyait régulièrement taxée de « à gauche », et de « socialiste ». Des qualificatifs parvenus à leur apogée lors des événements de Mai 68 –des idées, donc, vieilles, de plus de quarante ans. Mais aujourd’hui, alors que le Front National qui, engendre des scores de plus en plus importants chez les jeunes et chez les primo-votants (33% des 18-24 ans... [Lire la suite]
mercredi 4 juin 2014

Violence contre le Front National

  Communiqué de Presse de Wallerand de Saint Just, Membre du bureau exécutif du Front National du 04/03/2014 Manifestement, certains n’accepteront pas le verdict des urnes. La permanence du FN de Paris a été une nouvelle fois attaquée. De nombreux tags ont été tracés, le plus inquiétant est celui-ci : « aujourd’hui, les tags, demain les bombes » (voir la photo). D’autres se déchaînent sur le net : voici le texte de la plainte adressée ce jour par le FN au procureur de Paris, mettant en cause le mouvement des... [Lire la suite]
dimanche 27 avril 2014

Valenciennes: Marine Le Pen accueillie en superstar sur le marché ce samedi matin

  Guy Cannie, délégué du FN pour le Hainaut, avait invité une dizaine de militants pour accueillir Marine Le Pen sur le marché de Valenciennes ce samedi matin. Ils étaient entre cinquante et cent à se presser autour de la présidente du parti. Qui pour la saluer. Qui pour un autographe. Qui pour une photo. Qui pour un mot d’encouragement. Et ça a duré comme ça pendant l’heure et quart qu’elle a passée sur le marché. À peine Marine Le Pen a-t-elle eu le temps de descendre de sa grosse berline aux vitres noires qu’elle a été... [Lire la suite]
jeudi 7 novembre 2013

Réponse à Martin Beer du MJS et Lolita Panchen des jeunes communistes sur les origines de la préférence nationale ...

Communiqué de presse de David Berton, secrétaire départemental du FNJ de Savoie du 07/11/2013 Il est important que je réponde aux erreurs -pour ne pas dire aux mensonges- des « camarades » Beer et Panchen (respectivement mes homologues chez le MJS et les jeunes communistes). Lors d’un débat sur la 8 Mont-blanc, ils m’ont affirmé que les origines de la préférence nationale étaient Pétainiste (donc d’extrême droite) et ne venaient en aucun cas de la gauche des années trente.1 Je précise, de manière anodine, que... [Lire la suite]
mardi 7 mai 2013

Et si on interdisait les jeunesses socialistes ? Je blague…

L'auteur ou les auteurs de cet article ne sont en rien membres du Front National, du Rassemblement Bleu Marine ou d'un autre mouvement de cette famille de pensée politique -à ma connaissance- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici. Boulevard Voltaire Par Marie Delarue le 07/05/2013 Autrefois, les conflits idéologiques se réglaient dans les meetings et dans la rue. Quand les Français n’avaient pas peur de leur ombre, on discutait, on argumentait, et comme souvent lorsque les arguments font défaut, on pouvait en... [Lire la suite]