dimanche 15 janvier 2017

Alliot-Marie défie son parti pour la présidentielle

L'ex-secrétaire générale du RPR et ancienne ministre, qui a boudé la primaire de la droite, persiste dans son intention de se présenter à la présidentielle. Le pari est osé: Michèle Alliot-Marie, 70 ans, s'est lancée en décembre dans sa première campagne présidentielle. L'ex-secrétaire générale du RPR, ancienne ministre (treize années au total, de l'Enseignement aux Affaires étrangères, en passant par la Défense, l'Intérieur et la Justice) a choisi de braver son parti qui s'est rangé derrière François Fillon. L'idée taraude... [Lire la suite]
samedi 10 décembre 2016

MAM et « l’esprit de conquête » : tout un programme… Puisqu’on vous le dit !

Boulevard Voltaire Par Emmanuelle Duverger * le 09/12/2016 Un ami m’envoie, ce jeudi soir, le lien vers le tout nouveau site de MAM… Eh oui, Michèle Alliot-Marie est candidate à l’élection présidentielle ! Et elle a un site… Notre ancien ministre avoue, dans sa présentation, n’être pas très à l’aise avec les réseaux sociaux, mais avoir finalement compris leur utilité (ouf !). D’où (entre autres) le site, avec sa photo de profil (« presque pire que celle d’Henry de Lesquen », me glisse mon ami — oui, je sais, il... [Lire la suite]
jeudi 8 décembre 2016

Présidentielle 2017 : Michèle Alliot-Marie officialise sa candidature

Elle s'était mise en retrait du parti Les Républicains avant de dévoiler son livre-programme le 25 novembre. Michèle Alliot-Marie entérine sa démarche et officialise sa candidature à la présidentielle après un long teasing appuyé sur Twitter avec le #EtSiCetaitM. Dans une interview au quotidien 20 Minutes, cette gaulliste revendiquée réfute le concept même de la primaire, et prend pour cible celui qui a raflé la mise à droite, François Fillon. "Le candidat issu d’un parti ne peut incarner l’unité nationale (...) Je... [Lire la suite]
samedi 19 novembre 2016

Présidentielle 2017 : Alliot-Marie candidate avant la fin de la primaire de la droite

Michèle Alliot-Marie va sortir de son silence médiatique et politique. Selon nos informations, la députée européenne et ex-ministre va se déclarer candidate à la présidence de la République avant la fin du second tour de la primaire de la droite. L'ancienne présidente du RPR se lancera donc officiellement dans la course d'ici dimanche 27 novembre. Son entourage se refuse à tout commentaire.Jusqu'à présent, Michèle Alliot-Marie n'avait jamais clairement indiqué son intention d'être candidate. Dans un message en août dernier, elle... [Lire la suite]
samedi 27 août 2016

Présidentielle 2017 : Michèle Alliot-Marie, candidate à l'élection mais pas à la primaire de la droite

Michèle Alliot-Marie sera finalement candidate à l'élection présidentielle de 2017. Sauf qu'elle ne passera pas par la case de la primaire à droite. Sur son compte Twitter, l'ancienne ministre a publié un texte dans lequel elle explique que "la République doit retrouver son autorité. Ses valeurs doivent redevenir une ambition commune. L'élection présidentielle est le moment de démocratie privilégié de notre République, où chacun choisit librement celui ou celle qui incarnera l'intérêt général et fixera la direction pour les... [Lire la suite]
lundi 20 juin 2016

Présidentielle 2017 : Michèle Alliot-Marie se lance dans la course

"Ma décision est prise", a-t-elle confié à nos confrères du Monde qui révèlent l'information ce lundi 20 juin. Après plusieurs bruits de couloir, la nouvelle est confirmée : Michèle Alliot-Marie participera bel et bien à la course à la présidentielle de 2017. Très discrète dans les médias, la députée européenne devrait, selon Le Monde, annoncer officiellement son intention le 4 juillet, au cours d’un meeting à Schiltigheim, dans le Bas-Rhin.Pour autant, Michèle Alliot-Marie n'a pas l'intention, selon Le Monde, de... [Lire la suite]
vendredi 19 octobre 2012

Tentation extrême en Seine-et-Marne

Le Parisien Par Louis Moulin et Olivier Beaumont le 19/10/2012 Alors que Jean-François Copé — engagé dans une campagne très droitière pour prendre la présidence de l’UMP —, martèle à tout bout de champ qu’il n’y aura « jamais, jamais d’alliance avec le Front national », voilà une initiative locale qui tombe mal. Une association, Ligne droite, vient de voir le jour sur ses propres terres, en Seine-et-Marne, pour promouvoir des alliances électorales entre l’UMP et le FN. « C’est la solution que tout le monde pense tout bas, sans... [Lire la suite]