jeudi 30 août 2018

L'écrivain Philippe Besson, proche de Macron, nommé consul de Los Angeles

Doit-on y voir un lien de cause à effet ? Le futur consul à Los Angeles s'appelle Philippe Besson. L'écrivain, qui en 2017 publiait un livre très louangeur sur Emmanuel Macron, obtient un poste très convoité. Cela ressemble à un renvoi d'ascenseur.L'ouvrage de Philippe Besson, Un personnage de roman, plongeait le lecteur au cœur de la campagne victorieuse du candidat Macron. Le ton très bienveillant, parfois même lyrique, offre un regard admirateur sur le futur président. Philippe Besson est aussi un proche du... [Lire la suite]
lundi 2 juillet 2018

État de droit : les méthodes dangereuses de M. Macron

Communiqué de presse de Marine Le Pen du 02/07/2018 La manière dont est traité, par le président de la République, un haut fonctionnaire du Ministère des Affaires Étrangères, en l’occurrence notre Ambassadeur en République de Hongrie, est l’indice de dysfonctionnements, de plus en plus graves, au niveau de l’État en France. Le désaccord du président de la République avec le jugement porté par le représentant qu’il a accrédité dans un État étranger, jugement porté dans une note classifiée, n’aurait dû faire l’objet que de... [Lire la suite]
vendredi 30 mars 2018

Ex-espion russe empoisonné : la Russie expulse à son tour quatre diplomates français

La Russie va expulser quatre diplomates français, annonce le Quai d'Orsay, vendredi 30 mars. Une réponse en guise de représailles depuis que Paris a décidé de renvoyer chez eux quatre  Russes sous statut diplomatique, après l'empoisonnement d'un ex-agent russe en Grande-Bretagne.  "La décision prise aujourd'hui par la Russie d'expulser quatre membres de l'ambassade de France en Russie ne nous a pas surpris. Nous ne pouvons que la regretter, et rappeler qu'à ce jour, la Russie a refusé d'apporter les... [Lire la suite]
vendredi 10 mars 2017

Les fonctionnaires pourraient-ils «se mettre en réserve» en cas d'élection de Le Pen ?

Dans une tribune au journal Le Monde, l'ambassadeur de France au Japon Thierry Dana déclare que «si les éléments de la tragédie française qui se mettent en place devaient conduire à l'élection [de Marine Le Pen], je me placerais en réserve de toute fonction diplomatique». «Actuellement ambassadeur dans l'un des plus beaux postes de notre réseau, je dois prendre une nouvelle affectation à l'été, mais je préférerais renoncer à occuper les fonctions qui me seraient confiées plutôt que de servir la diplomatie du Front National», précise... [Lire la suite]
vendredi 10 mars 2017

Lettre de Bruno Gollnisch à Monsieur Thierry Dana, Ambassadeur de France au Japon

Lettre de Bruno Gollnisch à Monsieur Thierry Dana, Ambassadeur de France au Japon le 08/03/2017 Monsieur l’Ambassadeur, J’ai pris connaissance de l’espèce de lettre ouverte que vous avez publiée dans Le Monde, dirigée contre la candidature de Mme Le Pen, et par laquelle vous annoncez que, si elle était élue, vous refuseriez de servir la « diplomatie du Front National » (sic). Vous prenez prétexte à cet égard, notamment, de la mise en garde qu’elle a adressée aux fonctionnaires qui seraient tentés ou contraints de... [Lire la suite]
mercredi 9 novembre 2016

Question écrite à Jean-Marc Ayrault : Gilbert Collard exige la révocation de l’ambassadeur de France à Washington

Gilbert Collard alerte M. le ministre des affaires étrangères et du développement international sur le comportement de notre ambassadeur de France à Washington le 08/11/2016 En effet, ce haut fonctionnaire a gravement manqué à son devoir de réserve, en prenant ouvertement position pour la candidate démocrate sévèrement battue. Et, il a surtout gravement insulté Monsieur Donald Trump, le nouveau Président des Etats Unis élu. Il est évident que cet ambassadeur ne pourra plus rester en fonction à Washington, et que l’administration... [Lire la suite]
mercredi 10 février 2016

Affaires étrangères : plus qu'un ministre, c'est la politique de la France qu'il faut changer

Communiqué de presse du Front National du 10/02/2016 Le départ de Laurent Fabius du Quai d’Orsay serait une nouvelle réjouissante si seulement celle-ci traduisait une volonté du chef de l’Etat d’infléchir et de modifier en profondeur la politique étrangère de la France. En effet, monsieur Fabius, depuis près de 4 ans qu’il œuvre comme ministre des Affaires étrangères, a malheureusement poursuivi l’engagement de notre pays sur la voie de la soumission, largement ouverte avant lui, il faut le reconnaître, par Nicolas Sarkozy. ... [Lire la suite]
vendredi 30 octobre 2015

Laurent Fabius ne peut pas conserver la responsabilité des Affaires étrangères

Communiqué de presse du Front National du 30/10/2015 Sans préjuger des suites judiciaires qui seront données aux accusations portées contre Thomas Fabius, le Front National estime que le mandat d’arrêt lancé aux Etats-Unis contre le fils du ministre français des affaires étrangères ne permet pas à ce dernier de conserver cette fonction. Il n’est pas envisageable en effet que des considérations personnelles, qui peuvent constituer autant d’éléments de pression, ne viennent perturber l’action d’un ministre naturellement amené à... [Lire la suite]
dimanche 30 août 2015

Laurent Fabius brade notre patrimoine au Qatar : l’abjection

Communiqué de Gabriel Robin, Secrétaire général du CLIC du 30/08/2015 Le Quai d’Orsay est, une fois de plus, en passe de ridiculiser la France. Pire, le ministère trahit notre histoire en conscience. Paris compte, en effet, vendre le Palais Clam-Gallas qui abrite l’Institut culturel français de Vienne. Ce bâtiment de style néo-classique, monument historique classé, a été érigé en 1834. Il s’agit d’un monument d’exception, sans équivalent dans la capitale autrichienne. La République Française a acquis le Palais dans les années 50 à... [Lire la suite]
dimanche 21 juin 2015

Un ex-diplomate français accuse Washington d'être à l'origine de la crise ukrainienne

Ambassadeur de France à Moscou jusqu'en 2013, Jean de Gliniasty estime que les Européens auraient dû «donner» Sébastopol à la Crimée et juge que la Crimée a «toujours été russe». Jean de Gliniasty est en colère, très en colère. Rencontré en marge du forum de Saint-Pétersbourg, l'ex-ambassadeur de France à Moscou, qui ne cache pas ses vues pro-russes, s'emporte contre les «erreurs» de la diplomatie européenne et française à l'égard du dossier ukrainien. «C'est cinq ans de travail qui ont été ruinés», regrette celui qui représenta... [Lire la suite]