lundi 5 mars 2018

Défendre l’homme européen ou 120 migrants par minute?

La poussée des nationaux et des populistes était attendue, et elle fut à la hauteur des espérances (ou des craintes) de beaucoup. Les  pro bruxellois ont été laminés hier en Italie lors des élections législatives. Au terme des  premiers  résultats pas du tout à fait consolidés à l’heure  ou nous écrivons ces lignes, le Parti démocrate (PD, centre gauche) du « Macron transalpin »,  Matteo Renzi , enregistre un très gros revers avec  un score inférieur à 20%…moitié moins que celui qu’il avait... [Lire la suite]
samedi 30 décembre 2017

Italie : le président a dissous le Parlement en vue des législatives le 4 mars

Le président de la République italienne  Sergio Mattarella a dissous jeudi le Parlement qui arrivait bientôt en fin de mandat, lançant officiellement la campagne pour les élections législatives attendues le 4 mars. Le chef de l'Etat «a signé le décret de dissolution du Sénat et de la Chambre des députés», indique un communiqué de la présidence, alors qu'un conseil des ministres devait décider dans la foulée de la date du scrutin. Les législatives auront lieu le 4 mars Le gouvernement italien a fixé au 4 mars la date... [Lire la suite]
vendredi 8 mars 2013

Elections italiennes : Instabilité et victoire de l’antipolitique

Polémia Le 08/07/2013 Correspondante du journal espagnol "El Manifiesto" en Italie, Audrey D’Aguanno analyse les dernières élections des 24 et 25 février 2013 et la montée du mouvement de Beppe Grillo. En disqualifiant les partis traditionnels, les tenants des gouvernements technocratiques, et les économistes, les résultats obtenus par Beppe Grillo ne seraient-ils pas finalement  une victoire, pour ne pas dire une revanche, de la démocratie ? Le peuple s’est exprimé sans retenue, montrant son rejet du système. Reste... [Lire la suite]
mercredi 27 février 2013

Le vote des Italiens : un scrutin lourd de sens

SIEL Communiqué du SIEL du 27/02/2013 Lors des élections générales des 24 et 25 février, le peuple italien a voté avec lucidité, courage et prémonition : l’échec des candidats de Bruxelles, des champions des oligarchies, des hérauts des marchés et des banques est une formidable nouvelle pour tous les peuples d’Europe : Mario Monti, sèchement désavoué, recueille moins de 9 % des suffrages, tandis que le "Cabri" social-démocrate, Pier Luigi Bersani, se retrouve incapable de former un gouvernement stable, car minoritaire au Sénat. ... [Lire la suite]
mercredi 27 février 2013

Italie : quand les élites ont la trouille…

L'auteur ou les auteurs de cet article ne sont en rien membres du Front National, du Rassemblement Bleu Marine ou d'un autre mouvement de cette famille de pensée politique -à ma connaissance- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici. Boulevard Voltaire Par Robert Ménard le 27/02/2013 « Populiste », « démagogue », « anti-européen » : le Mouvement 5 étoiles (M5S) du comique Beppe Grillo est étrillé par la bonne presse française de gauche. Alors qu’il a séduit plus de 25 % des... [Lire la suite]