vendredi 5 mai 2017

Dernière ligne droite

La presse dans son ensemble n'a pas du regarder le même débat que moi le 3 mai dernier... Effectivement, l'ensemble des supports médiatiques qui existe dans notre pays et ailleurs cognent comme des joueurs de base-ball sur notre candidate, son mouvement et donc ses électeurs au motif que cette dernière à oser mener une attaque franche et sans répis face à un adversaire qui n'aura  pas hésité,  à commettre des amalgames plutôt limites, deux exemples -et il n'en manquent vraiment pas !- : la visite du candidat caché du PS... [Lire la suite]
vendredi 28 avril 2017

La Seconde Guerre mondiale s'immisce dans la bataille Macron-Le Pen

Le vice-président du Front National Louis Aliot a tenté d'éteindre dans la matinée la polémique qui couvait depuis le début de la semaine autour de propos négationnistes attribués à Jean-François Jalkh, désigné pour assurer la présidence par interim du parti. «C'est M. Briois qui prend la suite de l'intérim, et on n'en parle plus», a balayé le compagnon de Mme Le Pen, interrogé sur BFMTV et RMC. Le maire d'Hénin-Beaumont Steeve Briois assurera donc la présidence par intérim du FN à la place de M. Jalkh, accusé de propos... [Lire la suite]
jeudi 12 juin 2014

Qu’ils gardent leurs leçons de morale, qu’ils balayent devant leur porte !

Lors de son allocution le 10 juin à Oradour-sur-Glane pour y commémorer le 70éme anniversaire du massacre, Manuel Valls a utilisé cette cérémonie avec un art de la manipulation aussi immonde qu’écœurant et sans grand respect pour la mémoire de nos compatriotes. Marine Le Pen a dit plusieurs fois qu’elle jugeait le personnage inquiétant, les faits lui ont encore donné raison. Il a ainsi profité de son passage dans ce village martyr pour délivrer un message qui se voulait d’actualité et qui dans son esprit, comme dans ceux de ses... [Lire la suite]
vendredi 6 septembre 2013

Quand Hollande se prend pour Mitterrand…

24 septembre 1984, à Douaumont : lors d’une cérémonie en hommage aux combattants de la Première guerre mondiale, François Mitterrand et Helmut Kohl se prennent la main, marquant alors un moment fort de l’histoire franco-allemande. De ce geste resté dans la mémoire collective, on ignore encore s’il fut spontané ou savamment calculé. A l’inverse, le simulacre réalisé ce 4 septembre par François Hollande et son homologue allemand Joachim Gauck ne laisse guère de doutes sur la sincérité de ses acteurs… A Oradour-sur-Glane, devant les... [Lire la suite]
jeudi 5 septembre 2013

François Hollande antidate sa visite à Oradour-sur-Glane

François Hollande -le guerrier qui rêve de figurer en lieu et place du général de Gaulle dans les programmes d'histoire au lycée ?- s'est rendu hier à Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) où une division SS (la division Das Reich qui faisait route en direction de la Normandie) a  procédé au massacre en juillet 1944  de la population du village, en compagnie de son homologue allemand Joachim Gauck. Belle image de réconciliation 69 années après les faits. Sauf qu'encore une fois, François Hollande à démontré son manque de... [Lire la suite]
dimanche 28 avril 2013

Le village d’Oradour-sur-Glane sera-t-il sacrifié sur l’autel de l’austérité budgétaire ?

Rassemblement Bleu Marine Libre tribune de Karim Ouchikh, conseiller de Marine Le Pen à la Culture, à la Francophonie et à la Liberté d’expression Président exécutif du SIEL du 28/04/2013 Au soir du 10 juin 1944, 642 civils, hommes, femmes et enfants, étaient sauvagement massacrés à Oradour-sur-Glane, victimes de la barbarie nazie. Dans l’immédiat après-guerre, la France avait décidé de conserver en l’état les ruines calcinées de ce village de Haute-Vienne afin de perpétuer l’indispensable souvenir de cette tragédie. Près de 70... [Lire la suite]