jeudi 20 septembre 2018

Benalla : un OVNI à l'Elysée

Devant les sénateurs de la commission d’enquête, et pour une séance qui était enregistrée et diffusée publiquement, le Benalla qui s’est exprimé ne ressemblait guère au personnage sûr de lui et dominateur que l’on a pu entendre ici ou là. Ses avocats et les conseillers de l’Elysée et de LREM l’avaient apparemment bien préparé, et le jeune homme, à chaque question, apportait, non pas une réponse, mais un véritable petit exposé. Les sénateurs n’étaient pas là pour juger les faits reprochés à Benalla. Ce sera le rôle des tribunaux. Il... [Lire la suite]
jeudi 6 septembre 2018

Affaire Benalla : l’Elysée refuse de dévoiler le salaire du chargé de mission

L’affaire Benalla, suite… On se souvient qu’en juillet dernier, au plus fort de la crise, Philippe Vigier, député centriste et président de la mission parlementaire de la commission des Finances (jusqu’au 1er juillet dernier), avait interpellé dans nos colonnes, Patrick Strzoda, le directeur de cabinet d’Emmanuel Macron à l’Elysée, en lançant : «/ Patrick Strzoda vient de mentir en direct. » Ce dernier venait d’affirmer devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale – laquelle a été dissoute depuis — que le... [Lire la suite]
mercredi 5 septembre 2018

Le porte-parole de l'Elysée, Bruno Roger-Petit, va quitter ses fonctions

Bruno Roger-Petit aura tenu un an. Le porte-parole de l'Elysée va quitter ses fonctions auprès du président de la République, selon France 2, confirmant une information de Challenges. La décision aurait été prise cet été. Elle était censée être entérinée le 15 septembre. De son côté, Bruno Roger-Petit, a démenti ces informations sur LCI, et évoque "une fake news".  Son éviction de l'Elysée s'inscrit dans une restructuration plus large de la communication du palais présidentiel. Sylvain Fort, plume... [Lire la suite]
lundi 30 juillet 2018

L'Elysée aurait refusé la démission d'Alexandre Benalla

Au cours d’un entretien accordé au Journal du dimanche, Alexandre Benalla revient sur la mise à pied dont il a écopé après son intervention lors d’un rassemblement du 1er mai. Il affirme avoir proposé sa démission à l’Elysée qui l’aurait refusée. Alexandre Benalla continue de s’épancher dans les médias. Après Le Monde et TF1, l’ex-collaborateur d’Emmanuel Macron revient sur la sanction infligée par l’Elysée après les incidents du 1er mai, au cours d'une interview publiée ce 29 juillet dans le Journal du... [Lire la suite]
jeudi 26 juillet 2018

Affaire Benalla: le conseiller Ismaël Emelien a visionné les vidéos obtenues illégalement

C'est le témoignage d'un policier entendu et mis en examen dans l'affaire Benalla qui a permis de remonter jusqu'à lui. Selon nos informations, Ismaël Emelien, conseiller politique et très proche du président de la République a eu en sa possession les images de vidéosurveillance des manifestations du 1er mai obtenues de manière illégale par Alexandre Benalla. Interrogé par nos soins, l'Elysée confirme ces éléments. Le mercredi 18 juillet dernier, quelques heures après les révélations du journal Le Monde identifiant... [Lire la suite]
mercredi 25 juillet 2018

Affaire Benalla : "je suis fier de l'avoir embauché à l'Élysée", explique Macron

Les révélations s'enchaînent dans l'affaire Alexandre Benalla. Alors qu'Emmanuel Macron a tenté mardi de mettre fin à la polémique en parlant devant sa majorité, la classe politique continue de réagir et de nouvelles informations découlent des auditions des membres de la majorité. Récap des principaux rebondissements de cette journée du 25 juillet. Emmanuel Macron s'exprime devant la presse Emmanuel Macron a accusé mercredi les médias d'avoir "dit beaucoup de bêtises" sur l'affaire Benalla, en marge d'un bain... [Lire la suite]
mercredi 25 juillet 2018

Employés, bureaux, coiffeur... Combien coûte Brigitte Macron à l'Élysée ?

Combien coûte la Première dame à l'Élysée ? Les magistrats de la Cour des comptes y ont en partie répondu dans leur rapport sur l'exercice 2017, publié mardi 24 juillet dans la soirée. Mais ils annoncent d'emblée qu'ils n'ont pas pu chiffrer le coût total de Brigitte Macron, malgré la charte de transparence de la présidence. "Cette forme de comptabilité reste à ce jour insuffisamment développée pour réaliser complètement cet exercice", lit-on dans le rapport.En effet, une partie importante des moyens mis à la disposition de... [Lire la suite]
dimanche 22 juillet 2018

Alexandre Benalla faisait partie des personnes chargées par Emmanuel Macron de réformer la sécurité présidentielle

Après les "gorilles" du général de Gaulle et la fameuse "cellule élyséenne" des gendarmes de Mitterrand, le chargé de mission de Macron… Entre fantasmes et réelles turpitudes, la gestion de la sécurité des présidents de la République française n'arrive pas à se défaire des soupçons de "barbouzerie" qui traduit la volonté de plusieurs chefs de l'Etat sous la Ve République d'être entourés d'hommes à eux. Comme François Mitterrand en son temps, même si ce n'est pas pour les mêmes raisons, Emmanuel Macron témoigne d'une... [Lire la suite]
samedi 21 juillet 2018

Logement, salaire, voiture de fonction : le confortable traitement d’Alexandre Benalla

Un logement qui pose question. Alexandre Benalla, le collaborateur de l’Elysée mis en cause pour violences contre un manifestant le 1er mai, est domicilié au 11, quai Branly, dans un appartement appartenant au parc de l’Elysée, a-t-on appris de plusieurs sources, confirmant une information du Monde. Ces logements, situés dans le VIIe arrondissement de Paris, sont souvent attribués à des opérationnels de l’Elysée pour des nécessités de service. Mais selon Le Monde, son emménagement officiel est daté du 9... [Lire la suite]
samedi 21 juillet 2018

Alexandre Benalla en déplacement avec Macron les 13 et 14 juillet

Bruno Roger-Petit, le porte-parole de la présidence de la République, l'assurait encore jeudi: Alexandre Benalla, le proche collaborateur chargé de la sécurité d'Emmanuel Macron a écopé de la sanction "la plus grave jamais prononcée contre un chargé de mission".  Lors d'une courte conférence de presse, le porte-parole a expliqué qu'après avoir constaté les violences contre deux manifestants le 1er Mai, l'Élysée avait mis à pied  Alexandre Benalla pendant quinze jours, suspendu son salaire et qu'il avait été démis de... [Lire la suite]