dimanche 19 mars 2017

Soumission : la classe politique québécoise s’écrase

Boulevard Voltaire Par Patrice-Hans Perrier * le 17/03/2017 Jean-François Lisée, chef du Parti québécois, fait des pieds et des mains pour tenter de conclure une alliance de circonstance avec Québec solidaire, dans un contexte où une part croissante de l’électorat boude le soi-disant navire amiral de la cause souverainiste. Il faut dire que le frère jumeau du Parti socialiste français bat de l’aile depuis que les authentiques patriotes ont découvert le pot aux roses : le Parti québécois n’est souverainiste que dans ses rêves.... [Lire la suite]
lundi 20 janvier 2014

Le Parti québécois pourrait espérer la majorité

  Les indépendantistes du Parti québécois, minoritaire au pouvoir, poursuivent leur remontée dans les intentions de vote et pourraient espérer obtenir la majorité si des élections se déroulaient aujourd'hui, selon un sondage publié aujourd'hui. Au pouvoir depuis septembre 2012, le Parti québécois (PQ) de Pauline Marois profite des déboires de l'opposition libérale et d'un fort soutien à son projet de loi sur la laïcité parmi l'électorat francophone (80% de la population). Le PQ recueille 36%... [Lire la suite]
vendredi 15 mars 2013

Le représentant de la naïveté et du renoncement au Québec !

L'auteur ou les auteurs de cet article ne sont en rien membres du Front National, du Rassemblement Bleu Marine ou d'un autre mouvement de cette famille de pensée politique -à ma connaissance- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici. Debout La République Par Jean-Paul Bagot, Membre du Bureau national de DLR et Représentant de DLR au Canada, Délégué national aux Français de l'Etranger du 14/03/2013 En 1977 René Lévesque et Raymond Barre ont instauré les rencontres alternées des premiers ministres québécois et... [Lire la suite]
vendredi 19 octobre 2012

France-Québec: François Hollande renoue avec le «ni-ni»

La Presse Par Tommy Chouinard le 15/10/2012 Paris — Le « ni-ni » est de retour à l’Élysée. Le président François Hollande a renoué lundi avec la politique traditionnelle française de « non-ingérence, non-indifférence » à l’égard du Québec, lors d’une rencontre avec la première ministre Pauline Marois. Dans la cour du palais de l’Élysée, François Hollande a déclaré aux médias que « ça fait trente ans que cette formule existe » et que celle-ci « prévaut encore aujourd’hui ». Lorsqu’on lui a... [Lire la suite]
dimanche 14 octobre 2012

Pauline Marois en France lundi

La Presse Par Michel Dolbec le 14/10/2012 La première ministre Pauline Marois, qui entreprend lundi matin une visite de trois jours à Paris, n'arrivera sans doute pas à faire dire au président Hollande que la France renouera officiellement avec la politique de «non-ingérence, non-indifférence», abandonnée par son prédécesseur Nicolas Sarkozy. Mais l'accueil chaleureux qu'elle recevra au plus haut niveau en dira long sur les sympathies socialistes envers le Québec en général et le Parti québécois en particulier. «Les dirigeants... [Lire la suite]