mercredi 5 septembre 2018

France : suspicion de choléra dans un avion en provenance d'Algérie, 147 passagers pris en charge

147 personnes ont été prises en charge à l'aéroport de Perpignan en raison d'une suspicion de choléra sur un enfant, dans un avion en provenance d'Algérie, où une épidémie a éclaté en août. Les pompiers des Pyrénées-Orientales ont fait savoir à l'AFP que les 147 passagers d'un avion en provenance d'Oran, en Algérie, avaient été pris en charge à l'aéroport de Perpignan en raison d'une suspicion de choléra sur un enfant. «Un enfant est susceptible d'être porteur du choléra et va être évacué vers l'hôpital pour des examens»,... [Lire la suite]
lundi 21 mai 2018

Pau et Perpignan : deux villes de province révélatrices de la dérive « insécuritaire »

L'auteur ou les auteurs du présent article ne sont en rien membres du FN, du RBM ou d'un mouvement de cette famille politique -à la connaissance du BYR- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici Boulevard Voltaire Par Olivier Damien le 21/05/2018 Dans la rubrique des faits divers, deux villes des Pyrénées occupent actuellement le devant de la scène médiatique. Pau, ancienne capitale du Béarn, puis du royaume de Navarre. La ville natale d’Henri IV, aujourd’hui troisième cité du... [Lire la suite]
lundi 5 mars 2018

Ligne ferroviaire Perpignan / Villefranche : NON à la fermeture définitive !

Communiqué de Presse du Député Louis Aliot et des Conseillers Régionaux FN/RBM des P.O. du 02/03/2018 La SNCF a décidé la fermeture de la ligne Perpignan / Villefranche pour une durée indéterminée, alors même que le récentrapport Spinetta sur « l’avenir du transport ferroviaire en France » préconise sa suppression pure et simple, mettant ainsi au pied du mur les usagers et les habitants des Pyrénées-Orientales. Rappelons que cette ligne ferroviaire, largement subventionnée par la Région et donc par le contribuable, est... [Lire la suite]
jeudi 18 janvier 2018

Perpignan: un «coupeur de têtes» rentré de Syrie détenu à la maison d’arrêt

Ras-le-bol et manifestation des gardiens, lundi, sur fond d’insécurité. Précédé par sa réputation de «coupeur de têtes», rentré de Syrie en 2013 et déterminé à y retourner s’il n’était pas tombé pour braquage, M.D., un djihadiste âgé de 24 ans, a été transféré en septembre dernier au centre pénitentiaire de Perpignan. Auparavant incarcéré dans un autre département, le prévenu est arrivé sous le coup d’une mesure d’ordre et de sécurité prise par l’administration. Fauteur de troubles, il est donc immédiatement placé au quartier... [Lire la suite]
samedi 28 octobre 2017

Vote en faveur de l'indépendance de la Catalogne : Louis Aliot se dit "inquiet pour la paix civile"

Louis Aliot, député FN desPyrénées-Orientales et conseiller municipal dePerpignan, dernière grande ville française avant la frontière espagnole et dont le coeur bat au rythme catalan, se dit assez "inquiet pour la paix civile", sur franceinfo vendredi 27 octobre, après le vote pour l'ouverture du processus de déclaration d'indépendance de la Catalogne par les élus du Parlement. L'élu redoute que les événements catalans ne donnent des idées aux indépendantistes français et "ne viennent (...) polluer les débats sur le territoire de... [Lire la suite]
jeudi 12 octobre 2017

GEMAPI : l’État se désengage en chargeant fiscalement les communes et donc les contribuables !

Communiqué de presse de Louis Aliot, Député des Pyrénées-Orientales du 11/10/2017 La loi du 27 janvier 2014 a donné la compétence de gestion des risques d’inondation aux communautés de communes ou aux agglomérations. L’État s‘est ainsi désengagé de sa mission de protection des citoyens sur les communes regroupées. Cetransfert de compétences s’est fait sans aucun transfert des moyens financiers. Simultanément à ce transfert, le gouvernement a diminué les dotations aux communes. Ce qui signifie une hausse des dépenses... [Lire la suite]
samedi 7 octobre 2017

Catalans d’accord, mais Français d’abord !

Communiqué de Louis Aliot, député des Pyrénées-Orientales, Conseiller municipal de Perpignan,Vice-président du Front National  du 07/10/2017 Ainsi donc deux députés de monsieur Macron, ancien adjoint de Perpignan et conseiller départemental LR pour l’un, et ancienne centriste UDI pour l’autre ont signé un pacte « autonomiste catalan » en secret sur le dos des principes démocratiques de transparence à l’égard de leurs électeurs, qui, on le veuille ou non, auront été trompés ! Ce pacte signé avec un groupuscule Unitat Catalana... [Lire la suite]
mercredi 4 octobre 2017

Perpignan : une mère et ses quatre filles lancent un SOS

La situation est intenable. Depuis plusieurs jours, une mère et ses quatre filles de 13, 15, 18 et 21 ans, sont cloîtrées dans leur appartement des HLM Vernet-Salanque, à Perpignan. Terrorisées par des voisins, elles ne peuvent sortir de peur de mourir.  "Par pitié, aidez-nous" Selon L'Indépendant qui raconte cette histoire, la mère et ses quatre enfants sont "derrière leurs volets fermés, la porte d’entrée bloquée par une chaise". "Elles supplient, en pleurs, que quelqu’un leur vienne en aide et mette un terme à... [Lire la suite]
mercredi 13 septembre 2017

Collèges de Perpignan, lieux de ségrégation": à qui la faute ?

Communiqué de Louis Aliot, député FN des Pyrénées Orientales du 13/09/2017 Selon les déclarations d'un responsable syndical de l'Enseignement Public, les collèges et lycées de Perpignan seraient devenus de véritables lieux de "ségrégation"! Outre le terme employé, qui n'est pas sans rappeler une vieille dialectique, on est en droit de se demander si ces déclarations ne reflètent, au final, les conséquences de la gestion des collèges et des lycées depuis plusieurs décennies sur le département, par des exécutifs de Gauche et... [Lire la suite]
samedi 15 avril 2017

Le Pen: "Avec Macron, ça sera l'islamisme en marche, le communautarisme en marche!"

Marine Le Pen, candidate FN à la présidentielle, a affirmé samedi à Perpignan qu'avec Emmanuel Macron à l'Elysée, "ça sera l'islamisme en marche, le communautarisme en marche". Ciblant celui que les sondages présentent comme son principal adversaire, devant environ 1.500 partisans, Marine Le Pen a affirmé qu'"il est très important que les Français comprennent que si par malheur il était élu président de la République, Emmanuel Macron accélérerait encore davantage la dérive multiculturelle dans laquelle s'enfonce la société... [Lire la suite]