mardi 6 février 2018

Morbier : le lycée technique rural privé devrait fermer à la rentrée 2018

Que vont devenir les 90 élèves du lycée agricole rural de Morbier ? Et la vingtaine d'enseignants ? Et la dizaine de personnels sous contrat privé ? Selon Franck Lacroix, délégué régionalFep-CFDT, la structure qui gère en France les lycées agricoles ruraux, le CNEAP, le Conseil National de l'Enseignement Agricole Privé a annoncé la semaine dernière  que Morbier ne serait plus sur la liste de ses établissements à la rentrée prochaine. Depuis plusieurs années, l'inquiétude était grande sur l'avenir de la... [Lire la suite]
mercredi 10 janvier 2018

Un rond-point de Pontarlier élu pire rond-point de France

Grande tradition française, les rond-points ont la fâcheuse tendance à se multiplier sur les routes de France, aux frais des contribuables. Le pire d'entre eux ? Selon l'association Contribuables associés, qui organisait le mois dernier un grand concours, il se trouve à Pontarlier, dans le Doubs. Construit en 1998, il est orné d'un grand « masque d'André Malraux », qui a coûté à lui seul  100.000 francs (un peu plus de 15.200 euros), suite à un projet pédagogique d'une classe de 4e. Sur la deuxième place du... [Lire la suite]
vendredi 25 août 2017

L'hôpital de Besançon dans la fourchette haute des meilleurs établissements de France

Bonne nouvelle pour le CHRU de Besançon : l'établissement, classé l'an dernier 24ème parmi les 50 meilleurs hôpitaux de France, grapille deux places cette année, selon le palmarès du Point, faisant référence chez les professionnels de santé. Le voici donc 22ème (il était 21ème en 2015, 27ème en 2014 et 17ème en 2013).C'est notamment en matière de traitement du cancer que l'établissement fait référence : il se situe par exemple 10ème pour la peau. Il est par ailleurs 12ème en ce qui concerne l'infarctus du myocarde. Autres... [Lire la suite]
vendredi 4 septembre 2015

Vingt-cinq fonctionnaires de police viennent renforcer les effectifs dans le Doubs

  Pas moins de 25 fonctionnaires de police sont arrivés à Besançon ce mardi 1er septembre 2015. Venus de plusieurs villes françaises, certains couvriront le secteur de Besançon, d'autres rejoindront Montbéliard et un petit nombre ira à Pontarlier. Une volonté d'augmenter les effectifs de la police exprimée par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve après les attentats de Charlie Hebdo. Ces nouveaux fonctionnaires viennent majoritairement de Paris ou de Seine-et-Marne. D'autres viennent de l'Essonne, de Lyon ou... [Lire la suite]
lundi 29 juin 2015

Yassine Salhi : de Pontarlier à Raqa en passant par l'Isère

Yassine Salhi, l'homme qui a décapité vendredi dernier son employeur avant de lancer son véhicule sur une entreprise chimique de Saint-Quentin-Fallavier en Isère s'est mis en scène avec la tête de sa victime -ricanant et souriant paraît-il- et a envoyé le selfie à l'une de ses connaissances en Syrie. Le natif de Pontarlier -et qui a passé des années dans la capitale comtoise- a donc envoyé son mms macabre à un autre Franc-Comtois, natif de Haute-Saône, converti à l'islam au milieu des années 2000 à Besançon, Sébastien-Yunes V.Z (... [Lire la suite]
samedi 27 juin 2015

Pontarlier : Yassin Salhi était très proche de Frédéric-Jean Salvi, recherché pour terrorisme

Les parcours de Frédéric-Jean Salvi et de Yassin Sahli ont été retracés sur les dernières années. Les deux hommes ont eu des contacts étroits à Pontarlier. Frédéric-Jean Salvi est né à Pontarlier le 10 juin 1979. A la fin des années 90, il est étudiant à l'UFR Staps, la fac de sports, à Besançon. Il se livre alors à un trafic de stupéfiants. Interpellé en 2000, il est condamné le 31 janvier 2001 à 32 mois de prison, 5 ans de privation de droits civiques, civils et de famille ainsi que 3 ans d'interdiction de séjour à... [Lire la suite]
vendredi 26 juin 2015

Yassin Salhi, en lien avec la mouvance salafiste et déjà fiché par le renseignement

L'auteur présumé de l'attentat perpétré vendredi matin dans une usine en Isère a été arrêté et identifié. L'homme avait été fiché par le passé pour radicalisation. Fiché «S», pour «signalé et surveillé», de 2006 à 2008, par les services de renseignements, en raison de sa «radicalisation», Yassin Salhi, 35 ans, est soupçonné d'être l'auteur de l'attentat de Saint-Quentin-Fallavier. S'il n'a jamais fait parler de lui pour des faits délictueux, il était tout de même classé 13 sur une échelle de 16, comme Sid Ahmed Ghlam, le jeune... [Lire la suite]
jeudi 12 février 2015

Le Doubs, terre du djihad ?

Le département Comtois du Doubs, plus connu pour ses paysages et ses fabrications artisanales, ses montres et ses stations de ski, va-t-il devenir l'une des bases du djihad en France. Pas moins de deux "jeunes" ont été interpellés  pour cause d'apologie du terrorisme et du djihad, l'un, âgé de 18 ans, à Pontarlier, l'autre à Valentigney (vers Montbéliard), où "un lycéen de 19 ans, prénommé Amine, soupçonné d’avoir envoyé plusieurs mails faisant l’apologie du terrorisme et faisant aussi l’objet de menaces de mort à l’encontre... [Lire la suite]
lundi 22 septembre 2014

Le cadavre d'un porcelet a été déposé devant la mosquée de Pontarlier

Le cadavre d'un porcelet a été déposé devant l'entrée principale de la mosquée de Pontarlier. La dépouille de l'animal a été découverte ce matin, vers 6h30, par les responsables du lieu de culte qui ont alerté la police. Une enquête a été ouverte par le commissariat de police de Pontarlier afin d'identifier les auteurs de l'acte.  Le sous-préfet de Pontarlier, Bruno Charlot, a rencontré les responsables de la mosquée pour les assurer du soutien de l'Etat. Dans un communiqué de presse, le préfet de la région Franche-Comté,... [Lire la suite]
mardi 8 juillet 2014

Le père de Leonarda veut que sa femme accouche à Pontarlier

Résat Dibrani, le père de Leonarda, l’a annoncé dans les médias nationaux. Son épouse enceinte de huit mois et demi devrait accoucher à l’hôpital de Pontarlier. Et au delà de cet éventuel retour, il annonce qu'une fois présent sur le territoire, il pourrait  régler ses comptes avec la France  :" Nous allons aller à la Cour de Strasbourg (la Cour européenne des droits de l'homme) pour demander des dommages et intérêts. La France, maintenant, on va la faire payer !" À la préfecture, on oppose... [Lire la suite]