lundi 12 novembre 2012

Insultes, coups, provocations, diffamations… : un 11 novembre mouvementé

Bruno Gollnisch « Si les nations glorifient la mémoire de ceux qui sont morts sur les champs de bataille relevait Jacques Benoist-Méchin, ce n’est pas par romantisme : c’est par un instinct plus profond que l’on pourrait appeler la reconnaissance historique ». La France commémorait hier l’armistice du 11 novembre, la fin de la Première guerre mondiale, atroce guerre civile européenne dont nos nations ne se  sont jamais vraiment relevées. Une  terrible boucherie  conclue par un traité, des traités... [Lire la suite]