vendredi 14 mars 2014

L’Algérie paiera-t-elle les frais d’hospitalisation de M. Bouteflika ?

Question écrite de Marion Maréchal – Le Pen, députée du Front National au ministre des Affaires sociales et de la Santé déposée à l'Assemblée nationale le 14/03/2014 Mme Marion Maréchal – Le Pen interroge Mme la ministre des Affaires sociales et de la Santé sur les frais d’hospitalisation de M. le président de la République algérienne Abdelaziz Bouteflika et des créances de l’État algérien auprès de la Sécurité sociale française. M. Bouteflika a de nouveau été admis à l’hôpital du Val-de-Grâce du 13 au 17 janvier 2014... [Lire la suite]
mercredi 22 janvier 2014

Bouteflika au Val de Grâce avec une dette de 6 milliards d’euros !

Question de Gilbert Collard, député du Gard, déposée à l'Assemblée nationale le 21/01/2014 Ministère interrogé : ASO – Ministère des affaires sociales et de la santé Question n° 2014-03-00071 M. Gilbert Collard alerte Mme la Ministre des affaires sociales et de la santé sur la créance cumulée de l’Etat algérien vis à vis des organismes français du système hospitalier et plus généralement de sécurité sociale. Il semblerait que vos Services sont moins informés qu’un grand journaliste de l’audiovisuel. Si la dette hospitalière... [Lire la suite]
vendredi 10 janvier 2014

Un syndicat de généralistes demande la visite à domicile à 56 euros, contre 33

Vers une augmentation du prix des visites médicales à domicile ? Ces visites, justifiées par l'état de santé du patient, devraient être revalorisées à hauteur de 56 euros, contre 33 actuellement. C'est ce que demande, vendredi 10 janvier, le principal syndicat de généralistes. "Une visite à domicile, c'est toujours compliqué, c'est toujours long, il y a plein de choses à voir", explique Claude Leicher, président de MG France. Il estime la durée d'une visite de ce type à au moins une demi-heure, sans compter le temps de transport. ... [Lire la suite]
mardi 17 décembre 2013

Le système aberrant des médecins intérimaires mis à jour

Les médecins employés à titre temporaire par les hôpitaux coûtent cher à la collectivité, plus de 500 millions d'euros par an. C'est le diagnostic sévère d'un député qui veut changer les choses, notamment plafonner leur rémunération. Le travail d'un député PS met au jour un système absurde. Les médecins employés à titre temporaire par les hôpitaux coûtent très cher à la collectivité.  "L'hôpital public est à la peine pour recruter certaines spécialités, caractérisées par une forte pénibilité",... [Lire la suite]
mercredi 4 décembre 2013

La prise en charge de la dépendance : Comment avancer ?

Conférence de presse de Marine Le Pen du 04/12/2013 Mesdames, Messieurs, Je vous remercie de votre présence à cette conférence de presse consacrée à la question de la dépendance des personnes âgées et de sa prise en charge. 1 – La réforme de la dépendance, cette Arlésienne Alors que le défi démographique s’accroît, les partis politiques qui ont dirigé le pays depuis une quinzaine d’années semblent tétanisés, incapables de procéder à une réforme qui permettrait une meilleure prise en charge financière de la dépendance,... [Lire la suite]
mardi 3 décembre 2013

Vote solennel du PLFSS 2014

Communiqué de Presse de Marion Maréchal Le Pen, Député du Vaucluse du 03/12/2013 Lors du scrutin solennel qui s’est tenu ce jour à l’Assemblée nationale, Marion Maréchal Le Pen et Gilbert Collard ont voté contre le projet de loi de finances pour la sécurité sociale 2014. Notre système social est engagé dans une spirale des déficits depuis 2001 et incarne l’absence de volonté dans la maîtrise de la dépense. A nouveau en 2014, sur les quatre branches du régime général et le FSV, seule la branche accidents du travail pourrait être à... [Lire la suite]
dimanche 20 octobre 2013

Manifestation des frontaliers à Pontarlier

Entre 3000 et 3500 personnes ont défilé dans les rues de Pontarlier pour défendre le droit d'option. Cette possibilité pour les frontaliers de choisir une assurance privée suisse au lieu d'être rattaché à la Sécurité sociale française. Ce choix en passe d'être abrogé par le gouvernement au nom de l'égalité des Français devant l'impôt, notamment. Cette décision du gouvernement, qui fera l'objet d'un décret, devrait rapporter 100 millions d'euros à la sécurité sociale la première année, 150 millions par la suite, selon des... [Lire la suite]
lundi 30 septembre 2013

Frontaliers: Les Français travaillant en Suisse bientôt soumis à la Sécu (Assurance Maladie)

Jusqu'à présent, le travailleur frontalier avait le choix pour sa couverture maladie. Cotiser en France (via la CMU), en Suisse ou opter pour une assurance privée. Dans la plupart des cas, c'est l'assurance privée qui était retenue. Question de coût. Depuis plusieurs mois, le gouvernement français entend "ramener ses ouailles" dans le giron de l'Assurance Maladie, la bonne vieille Sécu. Un rapport a été commandé à des experts et, évidemment, il va dans ce sens. Il est orienté sur le gain que la France pourra retirer... [Lire la suite]
mardi 17 septembre 2013

Rapport de la Cour des comptes : non à la privatisation de la Sécurité sociale

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-president du Front National du 17/09/2013 Le rapport annuel de la Cour des comptes sur la Sécurité sociale dresse un constat très inquiétant sur les difficultés de financement de notre système de protection sociale. S’il convient d’en tenir compte, le Front National s’oppose très fermement à un certain nombre de recommandations qui tendent vers une privatisation toujours plus prononcée de notre système de santé. Il en va ainsi des propositions de non-remboursement total des... [Lire la suite]
mardi 17 septembre 2013

Pour réduire le trou de la "Sécu", la Cour des comptes cible l'optique et les hôpitaux

La Sécurité sociale doit accélérer le rythme des économies, en particulier pour la branche maladie, la plus déficitaire, dont le trou devrait se creuser cette année à près de 8 milliards d'euros. C'est la recommandation donnée, mardi 17 septembre, par le rapport annuel de la Cour des comptes, qui cible particulièrement l'optique, les hôpitaux et les laboratoires. La Cour, qui s'inquiète du "coup d'arrêt" dans la réduction des déficits observé en 2013 en raison de la crise, détaille les pistes d'économies... [Lire la suite]