vendredi 12 février 2016

L'Algérie furieuse après la nomination d’Audrey Azoulay comme ministre de la Culture

Dénonçant une «marocanisation de la vie politique française», Alger a été le théâtre d’une véritable levée de boucliers après la nomination à l'Elysée de la fille de l’ancien conseiller du roi du Maroc. Frère et conseiller spécial du président algérien, Saïd Bouteflika aurait déploré une manœuvre de «lobbying» de la part du Maroc, au sein d’une scène médiatique française qu'il estime «infestée» de politiciens, de journalistes et de stars d’origine marocaine, rapporte le site d’information Mondafrique. Celui-ci indique que l’homme... [Lire la suite]