lundi 29 juin 2015

Yassine Salhi : de Pontarlier à Raqa en passant par l'Isère

Yassine Salhi, l'homme qui a décapité vendredi dernier son employeur avant de lancer son véhicule sur une entreprise chimique de Saint-Quentin-Fallavier en Isère s'est mis en scène avec la tête de sa victime -ricanant et souriant paraît-il- et a envoyé le selfie à l'une de ses connaissances en Syrie. Le natif de Pontarlier -et qui a passé des années dans la capitale comtoise- a donc envoyé son mms macabre à un autre Franc-Comtois, natif de Haute-Saône, converti à l'islam au milieu des années 2000 à Besançon, Sébastien-Yunes V.Z (... [Lire la suite]
vendredi 26 juin 2015

Réaction de Marine Le Pen à l'attentat islamiste en Isère

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National du 26/06/2015 L’horreur islamiste a de nouveau frappé notre pays, et cette horreur a franchi une nouvelle étape dans la barbarie, avec la décapitation d’une personne à proximité de l’usine de gaz Air Products. Marine Le Pen exprime toute sa solidarité aux victimes de cet attentat et à leurs proches. Les grandes déclarations doivent maintenant cesser. Les marches, les slogans et la communication émotionnelle doivent enfin laisser la place à l’action. Rien n’a été... [Lire la suite]
vendredi 26 juin 2015

Attentat en Isère: des drapeaux islamistes et un corps décapité retrouvés

Un homme est mort, décapité, et deux personnes ont été légèrement blessées dans un attentat commis contre une usine de Saint-Quentin-Fallavier par un ou des assaillants brandissant un drapeau islamiste. Un homme a été interpellé. Une forte explosion a frappé une entreprise de gaz de Saint-Quentin-Fallavier dans l'Isère vendredi. Un homme est mort, décapité, et deux personnes ont été légèrement blessées dans cet attentat.  Les circonstances de l'attentat Une voiture, avec deux individus à bord, a foncé vers 10 heures... [Lire la suite]
mardi 25 mars 2014

Repas halal en prison : la Cour administrative d’appel de Lyon refuse leur suspension

La Cour administrative d'appel de Lyon a refusé de suspendre l'exécution d'un jugement obligeant un centre pénitentiaire, Saint-Quentin-Fallavier (Isère) à servir des repas hallal à ses détenus musulmans.  Le tribunal administratif de Grenoble avait pris cette décision, au nom de la liberté d'exercer sa religion, le 7 novembre 2013, ordonnant à l'administration pénitentiaire de la respecter dans un délai de trois mois. Délai qui est donc révolu depuis le 7 février dernier. En conséquence, le ministère de la Justice a fait... [Lire la suite]
jeudi 28 novembre 2013

La neutralité n’est pas la laïcité

Communiqué de presse de Bertrand Dutheil de La Rochère, conseiller République et laïcité de Marine Le Pen du 28/11/2013 Le tribunal administratif de Grenoble vient d’ordonner à un centre pénitentiaire de servir des plats halal aux détenus qui le souhaitent. La juridiction invoque le respect du principe de laïcité et du libre exercice des cultes. Selon elle, cet arrêt n’entraînera « pas de surcoût prohibitif » et ne présentera pas « de difficulté technique particulière ». En dehors du problème complexe de savoir qui déclarera que la... [Lire la suite]
mercredi 27 novembre 2013

Un centre carcéral isérois condamné à proposer du halal !

Quand la justice arrive à faire passer la laïcité républicaine qui veux que la religion demeure hors des murs des établissement publics-c'est à dire construit grâce aux contribuables- hors-légalité. Et aux dernières nouvelles, ce sont bien les contribuables qui financent les prisons, non ? Le centre carcéral de Saint-Quentin-Fallavier dans le département de l'Isère a en effet été condamné par le tribunal administratif de Grenoble à proposer des repas halal aux détenus.Un prisonnier avait déposé en mai dernier une... [Lire la suite]
mardi 5 novembre 2013

Un garçon de 14 ans lynché gratuitement par trois adolescents

Agressée lors d'une fête foraine, la victime s'en est sortie avec 52 points de suture. Les agresseurs, âgés de 12 à 15 ans, ont été mis en examen pour «violences aggravées». Un «déchaînement de violence totalement gratuit». Une semaine après avoir tabassé un garçon de 14 ans à Saint-Quentin-Fallavier (Isère), trois adolescents de 12, 14 et 15 ans ont été mis en examen lundi pour «violences aggravées avec armes et en réunion». La victime s'en est sortie avec 52 points de suture. Le procureur de la République de Vienne, Matthieu... [Lire la suite]