samedi 12 mai 2018

Anti-immigration et eurosceptique : le futur gouvernement italien, un cauchemar pour Bruxelles

L'UE espérait et appuyait la formation d'un gouvernement droite-gauche en Italie. Finalement, les nationalistes de la Ligue et les antisystèmes du Mouvement 5 Etoiles  s'apprêtent à diriger le pays. Bruxelles s'inquiète et les marchés sont fébriles. C'était le pire des scénarios pour Bruxelles : les tractations entre le Mouvement 5 Etoiles (M5S) et la Ligue ont finalement débuté, après que Silvio Berlusconi, allié de la Ligue mais dont le parti a recueilli moins de voix que celle-ci, a finalement donné son... [Lire la suite]
jeudi 10 mai 2018

Italie : Berlusconi donne son feu vert à un gouvernement antisystème, inédit en Europe

L'Italie pourrait-elle bientôt être dirigée par un gouvernement antisystème, inédit en Europe ? Le pays pourrait bien prendre cette voie, après que Silvio Berlusconi, ancien chef du gouvernement italien et leader du parti Forza Italia, a donné son feu vert à un accord gouvernemental entre son alliée d'extrême-droite, la Ligue, et le mouvement antisystème 5 étoiles, mercredi 9 mai.  Cet accord pourrait mettre un terme au blocage politique qui sévit depuis plus de deux mois en Italie. Lors des élections... [Lire la suite]
jeudi 24 novembre 2016

Italie : un référendum aussi dangereux que le Brexit

L'Italie a la fièvre. Thermomètre de la confiance de la communauté financière internationale, le spread, le différentiel entre le taux d'intérêt des obligations d'état allemandes et italiennes, est passé de 115 points en août 2016 à plus de 180 points au cours des derniers jours. Certes, la péninsule est encore loin des 574 points atteints en décembre 2011 lors de la longue agonie du gouvernement de Silvio Berlusconi, et les experts situent à 200 points le seuil au-delà duquel le rhume se transforme en grippe carabinée. Mais le... [Lire la suite]
vendredi 8 mars 2013

Elections italiennes : Instabilité et victoire de l’antipolitique

Polémia Le 08/07/2013 Correspondante du journal espagnol "El Manifiesto" en Italie, Audrey D’Aguanno analyse les dernières élections des 24 et 25 février 2013 et la montée du mouvement de Beppe Grillo. En disqualifiant les partis traditionnels, les tenants des gouvernements technocratiques, et les économistes, les résultats obtenus par Beppe Grillo ne seraient-ils pas finalement  une victoire, pour ne pas dire une revanche, de la démocratie ? Le peuple s’est exprimé sans retenue, montrant son rejet du système. Reste... [Lire la suite]
vendredi 1 mars 2013

Comme un vent de révolte contre l’oligarchie et l’austérité

FN Editorial de Steeve Briois, Secrétaire général du FN, dans la Lettre du Front du 01/03/2013 Les élections en Italie constituent un formidable message des peuples à l’endroit de leurs élites. Car si la (relative) victoire de la gauche était prévisible, ce qui l’était moins c’est l’ampleur du vote de défiance à l’égard de la bien-pensance politico-médiatique et de l’austérité. Du fait de leur attitude envers le peuple italien, les élites ont d’ailleurs rendu le pays difficilement gouvernable. Mario Monti, président du conseil... [Lire la suite]
jeudi 28 février 2013

Le Pen : «Nous partons à la reconquête des grandes villes»

Le Figaro Par Albert Zennou et Guillaume Perrault le 28/02/2013 La présidente du Front national nourrit de grands espoirs pour les municipales. Elle table même sur des accords locaux. Le Figaro. Quelle appréciation portez-vous sur les résultats  des législatives en Italie? Marine Le PEN. - Un verrou psychologique vient de sauter. L'Italie est un des pays fondateurs de la «construction européenne». Et la majorité de ce peuple vient de voter pour un parti euro­sceptique. Beppe Grillo réclame un référendum sur la sortie... [Lire la suite]
jeudi 28 février 2013

Pas de dîner pour l'insulteur

Peer Steinbrück, est allemand, c'est le candidat social-démocrate à la chancellerie et ils n'aiment pas les résultats des élections législatives italiennes et notamment -mais on l'aurait deviné- les scores étonnants de Beppe Grillo et de son Mouvemt 5 étoiles et de Silvio Berlusconi que l'on imaginait mort politiquement. Il devait dîner hier soir à Rome avec le président italien, l'ancien communiste Giorgio Napolitano, mais ce dernier à annulé les agapes en raison de la sortie médiatique de l'allemand qui a qualifié de clowns... [Lire la suite]
mercredi 27 février 2013

Le vote des Italiens : un scrutin lourd de sens

SIEL Communiqué du SIEL du 27/02/2013 Lors des élections générales des 24 et 25 février, le peuple italien a voté avec lucidité, courage et prémonition : l’échec des candidats de Bruxelles, des champions des oligarchies, des hérauts des marchés et des banques est une formidable nouvelle pour tous les peuples d’Europe : Mario Monti, sèchement désavoué, recueille moins de 9 % des suffrages, tandis que le "Cabri" social-démocrate, Pier Luigi Bersani, se retrouve incapable de former un gouvernement stable, car minoritaire au Sénat. ... [Lire la suite]
mercredi 27 février 2013

Une claque à l’italienne

Bruno Gollnisch Le 27/02/2013 Malgré la chute de Mario Monti, ancien de Goldman Sachs et ex président du Conseil européen, il est permis de  faire la fine bouche devant le résultat des élections italiennes, un bras d’honneur certes, de nos voisins transalpins à la politique d’austérité imposée et voulue par Bruxelles.  C’est la coalition de centre-gauche de Pier Luigi Bersani qui est arrivée en tête à l’Assemblée obtenant ainsi une majorité automatique, devant celle dite de centre-droit du revenant Silvio Berlusconi,... [Lire la suite]
mercredi 27 février 2013

Italie : quand les élites ont la trouille…

L'auteur ou les auteurs de cet article ne sont en rien membres du Front National, du Rassemblement Bleu Marine ou d'un autre mouvement de cette famille de pensée politique -à ma connaissance- et ils ne partagent pas forcément les idées défendues ici. Boulevard Voltaire Par Robert Ménard le 27/02/2013 « Populiste », « démagogue », « anti-européen » : le Mouvement 5 étoiles (M5S) du comique Beppe Grillo est étrillé par la bonne presse française de gauche. Alors qu’il a séduit plus de 25 % des... [Lire la suite]