jeudi 21 juin 2018

Les pays de Visegrad, Hongrie en tête, boycotteront le mini-sommet européen sur l'immigration

Alors que la crise migratoire suscite des tensions au sein de l'UE, le Premier ministre hongrois Orban a annoncé que son pays, la Pologne, la République tchèque et la Slovaquie ne participeraient pas au mini-sommet sur l'immigration du 24 juin. Les pays du groupe de Visegrad (V4), favorables à une ligne dure sur l'immigration, ont annoncé ce 21 juin qu'ils excluaient de participer au mini-sommet européen sur le sujet organisé à Bruxelles le 24 juin. Cette réunion à laquelle doit se rendre une dizaine de... [Lire la suite]
dimanche 3 juin 2018

Slovénie : le conservateur anti-migrants Janez Jansa arriverait en tête des législatives

Allié de Viktor Orban sur la scène européenne, l'ancien Premier ministre de Slovénie arriverait en tête des élections législatives selon les sondages de sortie des urnes. Il devrait néanmoins peiner à rassembler une majorité pour gouverner. Un nouveau revers se dessine-t-il pour la politique migratoire de Bruxelles ? Le 3 juin, c'est en tout cas un candidat ayant fait campagne sur une ligne anti-migrants, Janez Jansa, du Parti démocratique slovène (SDS), qui se placerait en tête des législatives en Slovénie, selon les... [Lire la suite]
lundi 5 mars 2018

À Budapest, le V4 réitère son désir d’une autre Europe

La Commission du V4 aux Affaires européennes a réitéré la volonté du V4 et de ses parlementaires majoritaires à vivre au sein d’une Union européenne des Nations, où les parlements nationaux verraient leur rôle renforcé. La question de la subsidiarité a également été abordée, et la Commission du V4 a émis des doutes sérieux sur l’application de celle-ci par la Commission européenne. Pour les parlementaires du V4, le Brexit est une question posée à l’Europe : « où vas-tu ? ». Mais il représente également un bouleversement important... [Lire la suite]
mercredi 13 septembre 2017

La raison d’être de LR? La raison d’être de l’Europe bruxelloise?

Le discours de Marine, actant sa rentrée politique à Brachay le 9 septembre, fut particulièrement pugnace, éclairé par les grands principes de notre famille politique, enraciné dans les valeurs de l’opposition nationale. Toutes choses à comparer avec la grande pauvreté, dans le fond comme dans la forme, de celui prononcé le 3 septembre au mont Mezenc par Laurent Wauquiez, candidat archifavori (sans concurrents réels) à la présidence de LR. Une allocution construite  autour du thème central d’une droite qui serait désormais... [Lire la suite]
mercredi 6 septembre 2017

Décision scandaleuse de la CJUE : les nations d'Europe doivent pouvoir se défendre face à la submersion migratoire !

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen du 06/09/2017 La Cour de justice de l’Union Européenne vient derendre un arrêt scandaleux sur les recours introduits par la Hongrie et la Slovaquie au sujet de la décision prise par le Conseil de l’UE sur la « relocalisation » des « migrants ». Cette décision inique avait pour objectif de mettre en place l’accueil obligatoire par tous les pays de l’UE de 120.000 des clandestins actuellement en... [Lire la suite]
samedi 10 juin 2017

La Tchéquie officialise son refus de la relocalisation des « migrants »

Boulevard Voltaire Par Olivier Bault * le 07/06/2017 Jusqu’ici, contrairement à Varsovie, Bratislava et Budapest, le gouvernement de Prague semblait éviter un refus catégorique des quotas de « migrants » contre lesquels la Tchéquie avait voté lors du Conseil européen de septembre 2015. Il n’empêche qu’après avoir fait venir l’année dernière, 12 immigrés clandestins sur les 1.600 prévus dans son quota imposé par l’Union européenne, la République tchèque avait suspendu sans le dire sa participation. En avril dernier, le... [Lire la suite]
dimanche 2 avril 2017

Immigration : le défi clivant de l’Europe donne l’avantage aux centre-européens

Europe centrale Trois pays en particulier durcissent leur politique migratoire en ce moment. Mais cela n’est que le début d’une nouvelle étape. Le positionnement par rapport à l’immigration va être déterminant pour l’avenir du continent européen, y compris sur le plan des relations internationales. Dans la lutte contre l’immigration illégale sur la route des Balkans, la Hongrie est la vedette. Le gouvernement conservateur de centre-droit de Viktor Orbán a dès 2015 cherché à endiguer le flot colossal de clandestins arrivant par... [Lire la suite]
vendredi 10 février 2017

L’Europe centrale s’unit pour mettre fin à l’immigration illégale

Autriche, Vienne – Des ministres de 15 pays se sont réunis à Vienne le mercredi 8 février pour s’accorder sur les mesures à prendre pour mettre un terme à l’immigration clandestine dans les Balkans et en Europe centrale. Des représentants de l’Autriche, de la Hongrie, de la Bulgarie, de la Tchéquie, de la Croatie, de la Pologne, de la Roumanie, de la Slovaquie, de la Slovénie, de l’Albanie, de la Bosnie, du Monténégro, de la Macédoine, de la Serbie, du Kosovo et de la Grèce étaient présents à la réunion. Les pays le... [Lire la suite]
vendredi 30 décembre 2016

Être de gauche et patriote n’est pas incompatible

Boulevard Voltaire Par Lionel Baland * le 30/12/2016 Si, en Europe de l’Ouest, l’attitude des partis politiques par rapport à l’immigration et au patriotisme est souvent dictée par leur positionnement sur l’échiquier politique, des responsables publics de gauche à l’est du continent n’hésitent pas à rejeter la société multiculturelle et la présence de migrants. En Slovaquie, le Premier ministre social-démocrate Robert Fico, dont le parti est membre de l’Internationale socialiste et du Parti socialiste européen, dénonce les... [Lire la suite]
jeudi 4 août 2016

Les USA mécontents du rétablissement des frontières extérieures en Hongrie ?

Par Gabriel Robin, SG du CLIC le 04/08/2016 Le Visegrád Post est un nouveau magazine en ligne traitant de l’actualité des nations membres du groupe de Visegrád. Cette union de pays d’Europe centrale remonte à l’année 1335, quand les rois de Bohême, de Pologne et de Hongrie se réunirent dans la ville de Visegrád. Le groupe est revenu à la vie en 1991, juste après la chute du bloc soviétique. Aujourd’hui, il occupe une place importante dans la vie du continent européen, se plaçant régulièrement en contre-pouvoir des volontés... [Lire la suite]