vendredi 1 avril 2016

Déchéance de nationalité, de l'extension à l'abandon. Chronique d'une impuissance !

Editorial de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National du 01.04.2016 Au lendemain des terribles attentats islamistes de novembre, le président François Hollande avait annoncé qu’il soumettrait au Congrès un projet d’extension des possibilités de déchéance de la nationalité française pour les binationaux impliqués dans des entreprises djihadistes. Comme l’immense majorité des Français (de 86 à 93% selon les différentes enquêtes d’opinion), nous avions alors soutenu cette mesure. Ce qui n’était pas le cas, loin s’en faut,... [Lire la suite]
mercredi 30 mars 2016

Fin d’un feuilleton médiatique : François Hollande abandonne la déchéance de nationalité

Boulevard Voltaire Par Gabriel Robin, SG du CLIC le 30/03/2016 Au lendemain des attentats du 13 novembre, François Hollande se rêvait Georges Clemenceau. Face au Congrès réuni à Versailles, le président demandait des gestes forts pour répondre à la guerre que nous mène le terrorisme islamiste. Parmi ces mesures symboliques, François Hollande déclarait vouloir étendre la déchéance de nationalité à tous les binationaux. Surprise, le président semblait enfin décidé à présider. Certes, le gouvernement désinformait alors sciemment,... [Lire la suite]
mercredi 30 mars 2016

Réforme constitutionnelle : l’échec historique de François Hollande

Communiqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National du 30/03/2016 L’abandon de la réforme constitutionnelle, prévoyant notamment d’inscrire l’extension de la déchéance de nationalité dans notre texte fondamental, est un échec exceptionnellement lourd pour le président de la République. En dépit d’événements dramatiques, d’une solennité poussée à son plus haut niveau au moment de l’annonce de cette réforme devant le parlement réuni en Congrès le 16 novembre dernier et du soutien massif de l’opinion publique sur le... [Lire la suite]
mercredi 30 mars 2016

Hollande renonce à la déchéance de nationalité et au Congrès

Tout ça pour ça. A l'issue du Conseil des ministres mercredi, François Hollande a annoncé renoncer à la déchéance de nationalité et donc à convoquer un congrès pour sa réforme constitutionnelle. Après quatre mois de débats et de polémiques enflammées, le président de la République met donc un point final à ce feuilleton politique qui a déchiré la droite comme la gauche. Les deux chambres paraissaient irréconciliables : le Sénat avait, en effet, adopté la semaine dernière une version différente de celle des... [Lire la suite]
mercredi 23 mars 2016

La déchéance de la nationalité, une mesure insuffisante mais symbolique

Communiqué des Sénateurs David Rachline, Sénateur du Var et de Stéphane Ravier, Sénateur des Bouches-du-Rhône du 22/03/2016 Nous avons voté cet après-midi au Sénat le projet de révision constitutionnelle sur la déchéance de la nationalité. Dans le débat qui agite la vie politique française sur cette question, il nous apparaît évident de voter cette mesure que le Front National réclame depuis 30 ans. Son inscription dans la Constitution aujourd’hui ne nous fait pas oublier que cette possibilité existe déjà dans nos lois. ... [Lire la suite]
dimanche 20 mars 2016

Marion Maréchal-Le Pen: avec le FN, "il n'y aurait pas eu de 13-Novembre"

Invitée de BFM Politique ce dimanche soir, l'élue du FN a par ailleurs plaidé pour que Salah Abdeslam soit déchu de sa nationalité française. Marion Maréchal-Le Pen a rappelé la fermeté des positions du Front National en matière de politiques migratoires, faisant un lien entre immigration et le risque terroriste, ce dimanche soir sur le plateau de BFM Politique. Et de commenter, pour la députée du Vaucluse, l'arrestation de Salah Abdeslam qu'il faudrait, "bien sûr, déchoir de la nationalité" française. "Ce n'est pas le Front... [Lire la suite]
jeudi 11 février 2016

Révision de la Constitution : la Constitution, otage de l’impuissance de l’exécutif socialiste

Communiqué de Marion Maréchal-Le Pen et de Gilbert Collard, députés FN, du 11/02/2016 Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard ont voté contre le projet de révision de la Constitution ce mercredi 10 février. Voilà des semaines que le débat politique s’épuise autour de cette réforme médiatique pour dissimuler tant bien que mal aux Français l’incapacité du gouvernement à juguler la submersion migratoire et les menaces du terrorisme islamiste. Le Front National est évidemment favorable à l’utilisation de la déchéance de... [Lire la suite]
lundi 25 janvier 2016

L’extension de la déchéance nationale

Tribune libre de Dominique Rémond du 16/01/2016 A en croire le Parti socialiste, le Front National menacerait une République dont on oublie trop souvent le passé autoritaire et intransigeant. A l’époque de Valmy, la « patrie en danger » ne s’est pas encombrée d’état d’âme pour éliminer physiquement ceux qu’elle qualifiait d’ennemis intérieurs, usant parfois d’une cruauté inimaginable contre les réfractaires religieux ou civils qui s’opposaient à son principe. En survalorisant  les valeurs exclusivement... [Lire la suite]
mardi 29 décembre 2015

Déchéance de nationalité: le "baiser de la mort" du FN à Hollande

Depuis que François Hollande a décidé d'étendre la déchéance de nationalité aux binationaux français, le FN se réjouit ouvertement de la mesure. De quoi gêner un PS déjà très divisé sur la question. "François Hollande a été touché par la grâce". Pas sûr que le compliment lancé par Florian Philippot touche vraiment le président. Pourtant, dès l'annonce de l'extension de la déchéance de nationalité aux binationaux français, mesure que François Hollande veut inscrire dans la Constitution, le Front National a clamé son accord. ... [Lire la suite]
mardi 29 décembre 2015

Déchéance de nationalité : opposés au projet du gouvernement, des militants socialistes saisissent la Haute autorité du PS

"Il en va de nos principes". Des militants PS ont annoncé, lundi 28 décembre, avoir saisi la Haute autorité éthique du parti à propos du projet d'extension de la déchéance de nationalité et des récentes déclarations de Manuel Valls. Le projet de réforme constitutionnelle, adopté par le Conseil des ministres le 23 décembre et examiné à l'Assemblée à partir du 3 février, "a déclenché une réaction forte et légitime au sein du parti et bien au-delà dans toute la gauche", écrivent les auteurs de cette saisine. Ils... [Lire la suite]